Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Tendances scientifiques: Est-ce que les dinosaures ont eu de la concurrence?

Des scientifiques ont découvert un reptile mammalien géant qui aurait cohabité avec les dinosaures.
Tendances scientifiques: Est-ce que les dinosaures ont eu de la concurrence?
Manifestement, les dinosaures n’étaient pas les seuls à parcourir la Terre préhistorique. D’après un communiqué publié dans la revue «Science», les dinosaures ont eu des compagnons volumineux lorsqu’ils sont apparus pour la première fois pendant la période triasique, il y a environ 205 à 210 millions d’années.

Le cousin des dinosaures, un énorme mangeur de plantes sans dents

En Pologne, une équipe de chercheurs suédois et polonais ont déterré les fossiles d’une bête quadrupède de la taille d’un éléphant appelée Lisowicia bojani. Cette découverte prouve que les dinosaures n’étaient pas les seuls grands animaux terrestres sur Terre à cette époque. «Nous croyons qu’il s’agit d’une des découvertes les plus inattendues concernant des fossiles de la période triasique européenne», explique Grzegorz Niedzwiedzki, paléontologue à l’Université d’Uppsala en Suède, à «Reuters». «Le crâne et les mâchoires de Lisowicia sont très spécialisés et n’ont pas de dents, la bouche possédait un bec corné, comme chez les tortues et les dinosaures à cornes.»

Les restes fossilisés appartiennent à une espèce jusque-là inconnue de dicynodonte, un groupe d’animaux de l’ordre des thérapsides. Les thérapsides sont des reptiles mammaliens qui ont vécu en même temps que les premiers mammifères, crocodiles et dinosaures. Les dicynodontes et leurs parents sont les ancêtres de tous les mammifères modernes, y compris des humains. «Le Trias supérieur n’a pas représenté que l’expansion des dinosaures; c’était également l’époque où les derniers dicynodontes ont décidé de rivaliser avec eux. Finalement, ce sont les dinosaures qui ont gagné cette compétition évolutive», explique Tomasz Sulej, paléontologue à l’Institut de paléobiologie de l’Académie polonaise des sciences et l’un des chercheurs impliqués dans la découverte.

Les dinosaures n’étaient pas les seules créatures terrestres dominantes il y a 200 millions d’années

Les chercheurs ont analysé environ 100 échantillons osseux et présenté la première preuve de l’existence de dicynodontes géants à la même époque que les grands dinosaures herbivores. Lisowicia, le plus grand animal terrestre non-dinosaure connu et vivant à l’époque, était environ 40 % plus grand que toute autre espèce de son genre. Il mesurait 4,5 mètres de long et 2,6 mètres de haut, pesait presque 9 tonnes et marchait sur deux pattes. Lisowicia a vécu quelque 10 millions d’années plus tard que ce qu’indiquaient les découvertes antérieures concernant les dicynodontes. Il présentait également une croissance rapide, semblable à celle des dinosaures et des mammifères.

Dans un article publié sur le site web de l’Université d’Uppsala, le Dr Niedzwiedzki explique plus en détail: «Les dicynodontes étaient des animaux incroyablement efficaces au Trias moyen et supérieur. Lisowicia est le plus jeune dicynodonte et le plus grand tétrapode terrestre non-dinosaure du Trias. Il est logique de vouloir connaître de quelle façon les dicynodontes ont acquis leur grande taille. Lisowicia s’avère particulièrement fascinant, car il balaie nombre de nos idées classiques concernant les “reptiles mammaliens” du Trias.»

Nouvelle perspective sur l’avènement de l’ère des dinosaures

Lors d’un entretien avec le «Daily Mail» du Royaume-Uni, le Dr Sulej a expliqué: «La découverte de Lisowicia change nos idées sur l’histoire plus récente des dicynodontes, leurs parents mammifères du Trias. Il soulève également bien plus de questions sur ce qui les rend, eux et les dinosaures, si grands.» Il ajoute que «la découverte d’une nouvelle espèce si importante représente un évènement unique dans une vie».

Lisowicia constitue une avancée fascinante concernant une période déterminante et intéressante de l’histoire de la vie sur Terre. Alors, quelle place définitive occupera-t-il dans l’arbre de l’évolution? Les paléontologues continueront de creuser pour trouver des réponses.

Source: D’après des communiqués de presse

Informations connexes

Pays

  • États-Unis