CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Actualités

Français FR

Tendances scientifiques: Premier séisme détecté sur Mars

La NASA a enregistré pour la première fois un tremblement de terre sur la planète rouge.

Tendances scientifiques

© NASA/JPL-Caltech

La NASA a annoncé que sa sonde robotique InSight avait détecté un tremblement de terre le 6ème jour de sa mission de deux ans (le 128ème jour martien). C’est la première fois qu’une secousse sismique est enregistrée sur une autre planète que la Terre et sa lune.

Les tremblements ont pour origine l’intérieur de la planète et non les influences atmosphériques de surface, comme le vent. Les scientifiques analysent les données afin de déterminer précisément leur origine. Trois types de sons distincts peuvent être entendus: le bruit du vent martien, le tremblement de terre et le bras robotique d’InSight lorsqu’il se déplace pour prendre des photos.

Capturer un tremblement de terre, un exploit d’ingénierie

Il a été mesuré par le sismomètre d’InSight, connu sous le nom de Seismic Experiment for Interior Structure (SEIS). Cet instrument a été levé sur la surface martienne par le bras robotique de la sonde. Grâce à des capteurs basse et haute fréquence embarqués, le SEIS est si sensible qu’il peut détecter les mouvements de surface d’une taille inférieure à celle d’un atome d’hydrogène. C’est le CNES, l’agence spatiale française, qui a fourni l’instrument SEIS à la NASA.

«Les premières relevés d’InSight poursuivent les travaux scientifiques débutés avec les missions Apollo de la NASA», a déclaré Bruce Banerdt, responsable de la recherche d’InSight, du laboratoire de propulsion à réaction de Californie dans un communiqué de presse de la NASA. «Jusqu’à présent, nous collections tous les bruits de fond, mais ce premier événement ouvre officiellement un nouveau champ d’investigation: celui de la sismologie martienne»!

Même si Mars ne possède pas de plaques tectoniques, ce premier signal sismique révèle l’existence de tremblements de terre. D’après les scientifiques, InSight devrait détecter des tremblements plus importants.

Une meilleure compréhension de ce que cache la surface de Mars

«Nous attendions un signal de ce type depuis des mois», a déclaré Philippe Lognonné, responsable de l’équipe SEIS à l’Institut de physique du Globe de Paris, en France. «C’est tellement passionnant d’avoir enfin la preuve que Mars est toujours active sur le plan sismique. Nous sommes impatients d’analyser les résultats obtenus pour pouvoir enfin les partager de façon détaillée».

«Nous sommes ravis de cette première découverte et sommes impatients de recevoir les prochaines mesures que le SEIS nous fera parvenir dans les années à venir», a déclaré Charles Yana, responsable des opérations de la mission SEIS au CNES.

Le tremblement de terre est minime par rapport aux standards terrestres. Tom Pike, professeur de micro-ingénierie à l’Imperial College de Londres, partenaire de la mission, a déclaré à la «BBC»: «Il s’agit probablement d’un événement de Magnitude 1 à 2 seulement, a priori dans un rayon de 100 km environ. Il subsiste beaucoup d’incertitudes à ce sujet, mais cela y ressemble». Le Dr Bruce Banerdt, chercheur en chef chargé de la mission InSight pour la NASA, a ajouté: «Ce tremblement de Mars, le premier jamais observé, est très petit. En fait, si vous vivez dans le sud de la Californie comme moi, vous ne l’auriez même pas remarqué un jour normal. Mais comme Mars est silencieuse, notre instrument a été en mesure de le saisir».

InSight a atterri sur Mars en novembre 2018 pour étudier ses entrailles en profondeur. La gamme d’instruments embarqués sur l’engin spatial mesurera la température, la rotation et l’activité sismique de la planète.