CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Actualités

Français FR

La technologie laser aide les médecins à obtenir une image en 3D de l’œil complet

Des scientifiques ont mis au point une nouvelle technique qui permet d’obtenir plus rapidement une image des différentes couches de la rétine et, partant, d’améliorer le diagnostic des maladies oculaires.

TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES

Progrès scientifiques

© Med Photo Studio, Shutterstock

D’après un article paru dans la revue «The Lancet Global Health», on estime qu’en 2015, 217 millions de personnes souffraient d’une déficience visuelle modérée à grave et que 36 millions étaient aveugles. Selon les prévisions de l’Organisation mondiale de la santé, environ 80 % des déficiences visuelles dans le monde peuvent être évitées ou guéries. À cet égard, un diagnostic précoce est crucial pour des interventions efficaces.

Les chercheurs soutenus par l’incubateur d’innovation en photonique ACTPHAST 4.0 financé par l’UE, ont présenté «une technologie de source de lumière balayée qui permet de prendre des images 3D de l’œil complet par tomographie par cohérence optique (TCO)», comme indiqué dans un communiqué de presse publié sur le site web du projet. La technologie, développée par des scientifiques de l’Université technique du Danemark (DTU), «est commercialisée par OCTLIGHT ApS, une société dérivée ayant vu le jour derrière les murs de cette université. Grâce au soutien d’ACTPHAST 4.0 l’incubateur européen pour l’innovation en photonique à guichet unique, OCTLIGHT a été en mesure de relever un défi crucial qui consistait à miniaturiser l’emballage de cette nouvelle technologie laser pour répondre aux demandes du marché commercial.» La technique non-invasive d’OCT est largement utilisée par les ophtalmologues, mais n’est pas suffisamment rapide pour prendre une image complète de l’œil en raison des mouvements oculaires permanents.

Un diagnostic et un traitement améliorés

Cité dans le communiqué de presse, le PDG d’OCTLIGHT, le Dr Thor Ersted Ansbæk, déclare: «Le champ de vision et la profondeur sont des aspects essentiels du diagnostic des maladies de la rétine. Notre technique vous permet de visualiser l’œil complet de bout en bout en 3D. Elle effectue un balayage plus rapide, ce qui permet d’obtenir une image d’une plus grande partie de la rétine. Par ailleurs, elle génère une image à 150 degrés de la rétine et pénètre jusqu’au fond de l’œil, rendant visibles toutes les couches de la rétine.» Les médecins seront mieux à même de diagnostiquer et de traiter les maladies oculaires comme la cataracte, la rétinopathie diabétique et le cancer grâce à cette méthode laser.

Le communiqué ajoute: «La chirurgie de la cataracte est l’une des chirurgies les plus pratiquées en Occident. Obtenir une image de l’œil complet est essentiel dans le cas de maladies comme la cataracte, où le cristallin devient trouble et doit être remplacé. Les images 3D de l’œil complet permettront aux chirurgiens de déterminer quel cristallin artificiel utiliser et de planifier l’opération avec beaucoup plus de précision qu’auparavant.» La nouvelle méthode s’avère également utile pour traiter des maladies telles que la dégénérescence maculaire liée à l’âge, qui est susceptible d’entraîner une perte de vision grave et irréversible chez les personnes âgées de plus de 60 ans si elle n’est pas traitée.

Le projet en cours ACTPHAST 4.0 (ACceleraTing PHotonics innovAtion for SME’s: a one STop-shop-incubator) a été lancé pour offrir «aux entreprises et chercheurs du domaine de la photonique et autres un point d’accès unique à un large éventail de plateformes technologiques photoniques de pointe des principaux centres de recherche européens», comme indiqué sur le site web du projet. Il s’adresse aux premiers utilisateurs et aux adeptes précoces issus de diverses industries utilisatrices et offre un soutien opportun, efficace et rentable à l’innovation en photonique. Le site web du projet précise également: «ACTPHAST 4.0 est parfaitement en phase avec les lignes pilotes de la photonique et la production de masse en Europe pour améliorer de façon harmonieuse les prototypes opérationnels mis au point par l’incubateur ACTPHAST 4.0 pour aboutir à une production à grande échelle et à des produits commercialisables.»

Pour plus d’informations, veuillez consulter:
site web du projet ACTPHAST 4.0

Pays

Belgique