Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le projet Atlas relatif aux technologies énergétiques mène une réflexion sur ses travaux

Le projet Atlas, une initiative communautaire visant à étudier les actuels et futurs marchés pour plus de 50 technologies énergétiques innovatrices, a publié un rapport sur ses travaux. Le projet, adoptant une approche "bottom-up", indique à présent que ces marchés sont non se...
Le projet Atlas, une initiative communautaire visant à étudier les actuels et futurs marchés pour plus de 50 technologies énergétiques innovatrices, a publié un rapport sur ses travaux. Le projet, adoptant une approche "bottom-up", indique à présent que ces marchés sont non seulement en croissance, mais encore que les performances des fournisseurs européens de technologies dans le domaine de l'énergie leur permettront d'être compétitifs sur les futurs marchés énergétiques mondiaux.
Selon ce rapport, il reste toujours d'importants défis technologiques à relever, et pour beaucoup de technologies, la priorité consiste actuellement à réduire les coûts et à surmonter les obstacles institutionnels et ceux entravant les marchés. Pourtant, le projet Atlas a établi que les technologies innovatrices faisant partie de son champ d'investigation seront potentiellement profitables en termes d'amélioration des services, de réduction de la pollution environnementale, de création de richesses, et/ou d'amélioration de la sécurité de l'approvisionnement énergétique.
Le rapport met en lumière de quelle façon les technologies innovatrices, dont le développement par l'UE est en cours, peuvent offrir une qualité de service aux consommateurs pouvant égaler ou même surpasser celle des technologies énergétiques conventionnelles. Il propose de développer des structures de marché dans l'UE se chargeant des frais supplémentaires souvent engendrés par les technologies énergétiques innovatrices.
Il est nécessaire de poursuivre la RDT, selon le projet Atlas, afin d'améliorer le rendement et de réduire les frais de fabrication. Tirant les conclusions de ses observations, l'équipe du projet Atlas souligne l'importance du retour d'information des équipes de chercheurs aux consommateurs d'énergie et la possibilité d'y contribuer considérablement par le biais de projets de démonstration. Ceux-ci, selon l'équipe Atlas, sont d'autant plus rentables lorsqu'ils sont organisés au niveau communautaire, permettant ainsi de réduire les risques financiers et techniques.

Informations connexes

Programmes