Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les données mettent en lumière la pression exercée sur l'environnement dans l'Union européenne

Eurostat, l'Office statistique de l'UE et la direction générale XI de la Commission européenne ont collaboré à la production de la toute première série d'indicateurs environnementaux pour l'Union européenne. Les indicateurs sont basés sur des informations fournies par 2300 exp...
Eurostat, l'Office statistique de l'UE et la direction générale XI de la Commission européenne ont collaboré à la production de la toute première série d'indicateurs environnementaux pour l'Union européenne. Les indicateurs sont basés sur des informations fournies par 2300 experts environnementaux de l'ensemble de l'Union européenne. Il avait été demandé à ces experts de définir et de désigner par ordre d'importance les facteurs qui, selon eux, exercent les pressions environnementales les plus importantes auxquelles l'Union européenne est confrontée.
Les résultats de ces investigations sont présentés dans un rapport intitulé "Towards environmental pressure indicators for the EU" (Vers des indicateurs de la pression environnementale pour l'UE), lequel contient soixante indicateurs qualitatifs résumant les pressions exercées par les activités humaines sur l'environnement dans dix domaines stratégiques clés.
La Commission espère que le rapport contribuera à développer des indicateurs pour mesurer l'efficacité de l'intégration des questions liées à l'environnement dans les différentes politiques communautaires. "Le processus d'intégration constitue une part essentielle des progrès vers une société plus durable", ont déclaré Yves Franchet, directeur général d'Eurostat et James Currie, directeur général de la DG XI.
Certaines questions clés soulevées dans le rapport concernent l'impact environnemental de la pollution due à la circulation dans l'UE et la pression exercée sur l'environnement par les déchets urbains (des déchets qui ne sont pas produits par l'industrie). Le groupe d'experts chargé du domaine stratégique "dispersion des toxines" a placé les émissions de polluants organiques persistants (POP) en seconde position parmi les problèmes exerçant la plus forte pression sur l'environnement. Ceci en dépit des données de l'inventaire européen relatif aux dioxines lequel, selon le rapport d'Eurostat, reflète un réduction d'au moins 50% des émissions de dioxines au sein de l'UE depuis 1985.
Les techniques utilisées pour compiler ce rapport continuent à être développées tandis que de nombreux experts en environnement espèrent réaliser un index unique sur les pressions environnementales qui permettrait d'établir de meilleures comparaisons sur la base d'indices économiques tels que le PIB.

Informations connexes