Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Rapport annuel sur les investissements dans l'industrie du charbon et de l'acier

Une hausse de l'activité industrielle est venue ranimer le marché de l'acier en Europe, tandis que se poursuit le déclin de son industrie houillère. C'est ce qu'indique le rapport annuel de 1998 relatif aux investissements dans l'industrie du charbon et de l'acier approuvé par...
Une hausse de l'activité industrielle est venue ranimer le marché de l'acier en Europe, tandis que se poursuit le déclin de son industrie houillère. C'est ce qu'indique le rapport annuel de 1998 relatif aux investissements dans l'industrie du charbon et de l'acier approuvé par la Commission.
Dans le rapport sont évoquées les stratégies d'investissement des entreprises de la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA) durant la période 1997-2001. Il est également question des tendances des capacités de production de charbon et d'acier dans les États membres.
Les placements de capitaux dans l'industrie du charbon étaient en constante baisse depuis 1990, chutant de 18% entre 1997 et 1998. Celle-ci s'explique par une plus grande disponibilité du charbon sur le marché international à des prix compétitifs (ce qui contraste avec le coût élevé de la production dans la Communauté) conduisant à un renforcement de la politique des aides et subventions communautaires. La France s'est engagée à suspendre toute activité minière d'ici 2005, et en Allemagne et en Espagne, des mesures conjointes de réduction des coûts et de fermeture des mines les moins rentables ont été mises en oeuvre, en dépit des réserves substantielles de charbon.
Or, les investissements dans l'industrie sidérurgique ont augmenté de près de 12,7% par rapport à l'année précédente. L'Autriche, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas et la Suède ont tous enregistré des hausses de plus de 100 millions d'ECU.