Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un traitement rentable des boues d'épuration

Les autorités responsables de la gestion des eaux n'ont plus beaucoup d'alternatives pour assurer l'évacuation des boues d'épuration. La première usine européenne de compostage à l'échelle industrielle entrera en activité au mois d'octobre au Luxembourg et démontrera qu'un tra...
Les autorités responsables de la gestion des eaux n'ont plus beaucoup d'alternatives pour assurer l'évacuation des boues d'épuration. La première usine européenne de compostage à l'échelle industrielle entrera en activité au mois d'octobre au Luxembourg et démontrera qu'un traitement sûr de ces boues peut également être rentable sur le plan économique.



Contexte


Les méthodes traditionnelles d'évacuation des boues résiduelles provenant des installations municipales de traitement des eaux usées ne sont pas écologiquement durables. La loi interdit déjà de les jeter à la mer, et leur enfouissement dans les sites de décharge sera proscrit dans tous les Etats membres de l'UE en 2010 au plus tard, voire bien plus tôt dans certains pays. Les autorités devront faire face à des coûts de plus en plus élevés. Le recyclage de ces boues ne permet pas seulement de se débarrasser de déchets encombrants, mais il constitue également un moyen de les transformer en un nouveau matériau brut commercialisable. Le compost obtenu à partir des boues d'épuration peut servir de base dans la fabrication d'engrais et de produits de traitement des sols utilisés dans l'agriculture ou dans le cadre de projets paysagers et de réhabilitation des terres.




Information S&T sur le projet, impact et résultats


Le compostage s'effectue dans des silos recouverts d'une membrane et sur lesquels peut se déplacer un appareil de mixage conçu à cet effet. La boue est vigoureusement mélangée à des déchets verts, des écorces d'arbre et du sable, puis elle est compostée à haute température par ventilation forcée et portée à maturation. Ce système permet la production d'un compost hygiénique et inodore dans un délai de 12 à 16 semaines.



La construction de l'usine de retraitement à l'échelle industrielle devrait se terminer au début du mois de juin à Diekirch, au Luxembourg. Opérationnelle dès le mois d'octobre, elle traitera entre 12 000 et 15 000 tonnes de boues d'épuration chaque année. L'entreprise Soil Concept exploitera le site pour le compte de Siden (Syndicat Intercommunal de Dépollution des Eaux Résiduaires du Nord), qui prévoit son amortissement dans les quatre ans.



Soil Concept mène parallèlement un projet de "Mesures d'accompagnement" qui vise à diffuser les résultats de ses activités de développement auprès des collectivités chargées de la gestion des eaux et auprès des distributeurs et utilisateurs potentiels de produits à base de compost en Europe.




Structure du partenariat mis en place


Au cours d'un projet Innovation de trois ans, la petite entreprise luxembourgeoise Soil Concept Sàrl a déjà démontré l'efficacité de son nouveau système de compostage dans deux usines pilotes à petite échelle. Travaillant en étroite collaboration avec deux administrations chargées de la gestion des eaux dans la région de Sarre-Luxembourg et avec des partenaires universitaires et commerciaux français, belges et allemands, cette entreprise a également élaboré une gamme de mélanges prêts-à-l'emploi de compositions différentes en fonction de l'application. Elle travaille actuellement à la recherche de marchés et à l'établissement de chaînes de distribution pour ces produits.

Informations connexes

Programmes