Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Selon les chercheurs de l'UE, la mer Méditerranée est un indicateur des changements dans l'environnement

La mer Méditerranée est un indicateur sensible des changements qui se produisent dans l'environnement. C'est ce que les chercheurs en sciences marines de l'UE ont annoncé récemment lors du séminaire clôturant le projet concernant la mer Méditerranée (MTP) bénéficiant de l'appu...
La mer Méditerranée est un indicateur sensible des changements qui se produisent dans l'environnement. C'est ce que les chercheurs en sciences marines de l'UE ont annoncé récemment lors du séminaire clôturant le projet concernant la mer Méditerranée (MTP) bénéficiant de l'appui financier de l'UE. Les scientifiques travaillant sur le projet, qui a duré six ans, ont présenté leurs conclusions à Perpignan, France, à la fin du mois d'octobre, marquant la fin de la phase d'exécution.
"Outre de nombreuses conclusions scientifiques et socio-économiques significatives, le projet a permis de conclure que la mer Méditerranée constitue un indicateur extrêmement sensible de l'impact des changements climatiques sur les océans", a indiqué la Commission européenne. Comme l'influence de tels changements avait été fréquemment constatée dans la productivité marine en mer Méditerranée, les derniers résultats ont indiqué que la Méditerranée pouvait fournir de précieuses indications sur les incidences probables de futurs changements à l'échelle planétaire, a-t-elle affirmé.
Plus de 300 chercheurs originaires de 13 pays différents ont participé à la deuxième phase du projet concernant la mer Méditerranée (appelé "MATER"), lequel a pu être réalisé grâce aux 10,8 millions d'euros provenant des fonds de recherche de l'Union européenne. C'est ce qui a permis aux chercheurs de passer plus de 1000 jours en mer pour prélever des échantillons et analyser les processus physiques, chimiques et biologiques en cours, ainsi que de poursuivre leurs travaux d'analyse dans des laboratoires partout en Europe.
Les chercheurs ont trouvé des preuves irréfutables de changements très importants dans la circulation en eaux profondes en réaction à des modifications indiciaires relativement faibles de la température et du taux de salinité qui, selon eux, indiquent la sensibilité importante de la mer Méditerranée aux changements de l'environnement. Lors du séminaire de clôture du MTP, ils ont enfin montré comment les changements climatiques influencent la productivité marine. Ils ont indiqué que pour l'essentiel, cela signifie que la sensibilité de la mer Méditerranée peut faire office en quelque sorte de "baromètre" pour les océans de la Terre, et aider ainsi à prévoir les changements futurs.
Ils ont également rapporté leurs conclusions concernant l'influence de la concentration de phosphore dans l'eau de mer sur la croissance du phytoplancton, et les effets de l'accident nucléaire de Tchernobyl sur la mer Méditerranée. Selon eux, les niveaux du phosphore anthropogénique sont également en hausse.
Le projet a également été salué comme un succès par la Commission européenne parce qu'il a impliqué un nombre croissant de jeunes chercheurs et a servi de modèle significatif à des études similaires dans d'autres mers régionales telles que la zone Sud de la mer de Chine.

Informations connexes