Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Résultats de la première série d'appels à propositions du programme Croissance

Les responsables de la Commission européenne se sont déclarés "satisfaits" du taux de succès du premier appel à propositions du programme Croissance du 5ème PCRD. Une proposition sur trois a été retenue pour les négociations, un taux supérieur à ceux de tous les programmes eur...
Les responsables de la Commission européenne se sont déclarés "satisfaits" du taux de succès du premier appel à propositions du programme Croissance du 5ème PCRD. Une proposition sur trois a été retenue pour les négociations, un taux supérieur à ceux de tous les programmes européens de recherche précédents.
Les responsables sont particulièrement satisfaits du taux de participation de l'industrie européenne, qui atteint 58 pour cent, dont la moitié à l'actif des petites et moyennes entreprises (PME). La Commission avait pris des mesures spécifiques pour encourager la recherche dans l'industrie, afin d'atteindre l'objectif général de création d'emplois.
Plus de 900 propositions, représentant quelque 8 300 organisations, ont été présentées. Le budget total nécessaire à ces projets s'élève à 2 500 millions d'euros, soit trois fois le budget affecté au premier appel (730 millions d'euros).
En moyenne, chaque proposition acceptée a été soumise par neuf partenaires de sept pays, pour un budget total de 4,5 millions d'euros sur trois ans et demi (hors projets aéronautiques).
L'évaluation a été faite en juillet par le groupe d'experts indépendants, qui a examiné les projets et jugé qu'environ 300 de ceux-ci correspondaient aux critères de sélection. En août, la Commission a entamé les négociations avec les consortiums, afin de signer les contrats avant la fin de l'année.
Conformément aux recommandations du rapport Davignon - une évaluation des programmes-cadres communautaires portant sur cinq ans et qui inspire le cadre politique du 5ème PCRD - la Commission a clarifié les règles et conditions de participation (par exemple en ciblant davantage les sujets de recherche), d'où une proportion plus élevée de propositions acceptées pour cette série d'appels.
Le rapport recommandait également de concevoir des programmes de recherche plus pertinents économiquement et socialement et axés sur l'exploitation commerciale de la recherche. Ceux-ci constituent désormais les objectifs centraux du cinquième programme-cadre, et les responsables de la Commission déclarent que la majorité des proposants a compris ces critères et y a satisfait.
Le nombre moyen de participants et le financement requis par proposition ayant augmenté par rapport au programme-cadre précédent, il en résulte des projets plus importants, plus intégrés et à l'aspect multidisciplinaire plus marqué. Les responsables de la Commission signalent que les chercheurs ont bien réagi au défi que représentait un nouveau système de soumission des propositions, combiné à un nombre accru de partenaires.
Le cinquième programme-cadre est caractérisé, entre autres, par l'ouverture des programmes à la participation de chercheurs originaires de pays tiers, notamment des 15 pays associés, dont les organisations de recherche ont soumis six pour cent des propositions. Six pour cent seulement de celles-ci ont été soumises par des femmes, un chiffre que la Commission va chercher à accroître.
En réponse aux recommandations formulées par les groupes consultatifs externes, le programme de travail pour la deuxième série d'appels a été modifié. Le principal changement concerne l'action clé "Produits, processus et organisations innovants", qui a été redéfinie et recentrée. La réaction à cette action clé est la plus faible du programme Croissance, mais la Commission a organisé une série de journées d'information afin d'obtenir davantage de réponses lors du prochain appel.
Dans l'ensemble, le programme Croissance compétitive et durable a été simplifié et plus précisément ciblé, de manière à atteindre les objectifs de croissance économique et de création d'emploi.
La deuxième série d'appels à propositions sera lancée le 15 décembre 1999 et sera clos le 31 mars 2000.

Informations connexes

Programmes