Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Nouveau service Web de la Présidence portugaise du Conseil sur CORDIS

Le Portugal, qui a pris le relais de la Finlande au 1er janvier 2000, exerce la première présidence du Conseil européen du millénaire. Afin de suivre les développements dans les domaines de la science, de la technologie, de l'innovation et de la société de l'information durant...
Le Portugal, qui a pris le relais de la Finlande au 1er janvier 2000, exerce la première présidence du Conseil européen du millénaire. Afin de suivre les développements dans les domaines de la science, de la technologie, de l'innovation et de la société de l'information durant ce mandat de six mois, CORDIS, héberge, comme de coutume, un service Web d'information spécial de la Présidence portugaise du Conseil.
Le service est disponible en anglais et en portugais à l'adresse http://cordis.europa.eu/portugal/, et sera mis à jour chaque semaine. Il a été développé en collaboration avec le ministère portugais de la science et de la technologie, l'Institut de coopération scientifique et technologique internationale et l'Observatoire de la sciences et de la technologie.
Le nouveau service CORDIS propose des informations actualisées sur les Conseils européens de la recherche, les principales manifestations dans le domaine des sciences, de la technologie et de la société de l'information, ainsi que des points de contact utiles dans les milieux de la recherche et de l'innovation au Portugal. Des nouvelles, des interviews et entretiens concernant les perspectives du sixième programme-cadre (entamés sous la présidence finlandaise) y seront présentés.
Le site contient également un grand nombre d'informations sur la recherche au Portugal. Tout au long de la Présidence, des thèmes et des points particuliers concernant des projets et des initiatives spécifiques seront examinés en détail. Les questions soulevées dans le Livre blanc sur le développement scientifique et technologique au Portugal (1999-2006), lequel servira de base au prochain programme communautaire de science et de technologie et à la révision de la législation relative au développement de la science, des technologies et de la société de l'information au Portugal, y seront abordées.
Selon un représentant de l'Institut de coopération scientifique et technologique internationale, le service CORDIS de la Présidence sera une tribune importante où présenter les développements de la recherche communautaire en accordant une attention particulière au Portugal. "Il est essentiel que les autres États membres et toute personne intéressée sache ce que nous faisons dans le domaine de la R&D. Nous avons développé et lancé une multitude d'initiatives, en particulier dans le domaine de la société de l'information.
Le site contribuera au développement de la base de connaissances, offrant des informations sur les résultats des projets les plus intéressants menés par des chercheurs portugais et facilitera la création de partenariats.
Nous espérons que ces informations encourageront les chercheurs à participer davantage au cinquième programme-cadre et leur permettront d'obtenir des renseignements utiles."
Dans une interview avec CORDIS (disponible in extenso sur le site), José Mariano Gago, ministre de la science et de la technologie, a décrit les priorités portugaises dans les domaines de la recherche, du développement et de la société de l'information. Il a déclaré: "La Présidence portugaise accordera une attention particulière à l'Europe après 2000, dont la force doit être fondée sur la reconnaissance de la valeur du savoir et de la diversité culturelle, sur le renforcement de la cohésion sociale et sur la promotion active d'un nouvel ordre mondial, davantage multipolaire, où règnent la paix et une plus grande solidarité.
Nous savons qu'il est primordial, aujourd'hui, de ne pas centrer ses efforts uniquement sur l'information, mais aussi sur le savoir et l'innovation.
Nous insistons sur la nécessité de concevoir une stratégie européenne pour l'innovation et la connaissance, dont les objectifs soient l'emploi et la cohésion sociale."
A cet effet, deux manifestations importantes seront organisées. Une réunion informelle des ministres de la recherche se tiendra au mois de mars, dans le cadre de laquelle des chercheurs européens renommés seront invités à faire part de leurs idées relatives à une nouvelle "Politique scientifique et technologique européenne". En avril, le Portugal accueillera un Sommet sur le Savoir et la Société de l'information, au cours duquel des ministres et des représentants de l'industrie et des universités seront invités à participer à un débat sur une politique globale et coordonnée dans ce domaine.
Une autre initiative de la Présidence portugaise consistera à examiner les relations avec les pays tiers. Monsieur Gago a fait personnellement l'expérience des avantages que présente une coopération européenne, par son engagement au sein du CERN, l'organisme européen de physique nucléaire, où il exerce ses activités depuis 1978. Il a déclaré: "Je suis favorable à une ouverture active, moyennant certaines exigences, des programmes européens aux partenaires du reste du monde. L'Europe a beaucoup à gagner d'une coopération scientifique et technologique plus franche, souple et "sans complexes" entre les entreprises (en particulier les petites et moyennes entreprises) et les centres et laboratoires de recherche du monde entier."
L'ancien territoire portugais de Macao, qui a été rétrocédé à la Chine en décembre 1999, accueillera des manifestations visant à promouvoir l'accord de coopération scientifique entre la Chine et l'Union européenne et l'initiative Eureka-Asie. "Nous sommes conscients que ces actions sont autant d'occasions de renforcer la coopération scientifique et technologique, établissant des liens permettant de renforcer les relations commerciales et de créer des partenariats à l'échelle mondiale", a déclaré le ministre portugais.

Informations connexes

Programmes

Pays

  • Portugal