Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Gros plans sur la recherche portugaise dans CORDIS

Les premiers gros plans sur les activités de recherche portugaise sont désormais disponibles sur le service de la Présidence du Conseil de CORDIS.
Ces gros plans donnent un aperçu des activités de recherche particulières menées par le Portugal et sont choisis pour illustrer le...
Les premiers gros plans sur les activités de recherche portugaise sont désormais disponibles sur le service de la Présidence du Conseil de CORDIS.
Ces gros plans donnent un aperçu des activités de recherche particulières menées par le Portugal et sont choisis pour illustrer les domaines de recherche populaires, couronnés de succès. Ils comprennent des liens vers des personnes intéressantes à contacter et vers les principaux laboratoires concernés.
Le premier gros plan portugais a pour thème les sciences marines. Le second traite des technologies de l'information et des télécommunications et sera prochainement suivi de gros plans sur la biotechnologie.
Ana Paula Gravito, de l'Observatório das Ciências e das Tecnologias de Lisbonne, a expliqué que les sciences marines avaient été choisies comme thème du premier gros plan car ce domaine avait récemment été défini comme une priorité dans le cadre de la technologie et de l'innovation scientifiques portugaises.
"Ce domaine a récemment connu une croissance et une internationalisation importantes", a-t-elle déclaré. "Les projets de recherche, approuvés sur la base d'une mise en concurrence, ont bénéficié d'un financement par le biais de programmes spécifiques, tant au niveau européen (MAST) qu'au niveau national (Programme de dynamisation des sciences marines)".
Les technologies de l'information et les télécommunications forment l'un des secteurs les plus vastes et les plus dynamiques de la recherche portugaise. Ce secteur a nettement crû en importance suite à la coopération internationale instaurée par les différents programmes de l'Union européenne tels que ESPRIT, RACE, ACTS et Telematics.
Mme Gravito a ensuite expliqué que le ministère de la Science et de la Technologie espérait que les gros plans contribueraient à la "promotion de la coopération internationale, améliorant la mise en réseau de la communauté scientifique et facilitant la communication entre les chercheurs, les institutions et la société dans son ensemble".