Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La Commission envisage la création du nom de domaine .EU

La Commission européenne a lancé une consultation publique sur la création d'un nouveau nom de domaine Internet de premier niveau, .EU.
La proposition, qui s'inscrit dans le cadre de l'initiative eEurope lancée en décembre 1999 par le Président de la Commission, Romano Prodi, ...
La Commission européenne a lancé une consultation publique sur la création d'un nouveau nom de domaine Internet de premier niveau, .EU.
La proposition, qui s'inscrit dans le cadre de l'initiative eEurope lancée en décembre 1999 par le Président de la Commission, Romano Prodi, vise à renforcer l'image et l'infrastructure d'Internet en Europe et à permettre de marquer le caractère européen des sociétés et des institutions.
A plus long terme, elle vise également à renforcer le marché intérieur et à stimuler le commerce électronique.
Le système de noms de domaine Internet (DNS) est le moyen grâce auquel les entreprises et les individus peuvent s'identifier mutuellement sur le Web. Compte tenu du nombre limité des solutions disponibles en Europe, les entreprises et les particuliers ont été amenés à demander leur enregistrement sur Internet aux Etats-Unis ou dans d'autres endroits, via ".COM" par exemple. Les institutions européennes elles-mêmes ont dû opter pour des solutions non optimales telles que ".EU.INT" et ".CEC.BE".
Lorsque l'idée .EU a été lancée, le Commissaire en charge des entreprises et de la société de l'information, Erkki Liikanen, a déclaré: "La Commission a lancé l'idée. C'est maintenant à la communauté Internet de nous faire savoir précisément comment elle souhaite voir fonctionner le nouveau registre au bénéfice d'un nombre d'utilisateurs qui soit le plus important possible dans l'Union européenne".
Le document de travail de la Commission intitulé "Création du nom de domaine Internet de premier niveau .EU", a posé plusieurs questions qui feront l'objet de la consultation, dans le but de savoir notamment comment seront préparées et mises en oeuvre les politiques d'enregistrement et comment la politique de règlement des litiges sera formulée, en se référant en particulier aux marques de fabrique.
Un débat public est désormais ouvert en ligne. Les parties intéressées peuvent soumettre leurs commentaires et suggestions via e-mail à INFSO-Dot-EU-Consult@cec.EU.int, ou via la page Web suivante: http://europa.eu.int/comm/dg13/index.htm
Après une consultation d'une durée de six semaines, la Commission décidera comment procéder, en collaboration avec le Conseil et le Parlement.

Informations connexes