Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Voir c'est croire

La recherche soutenue par l'UE produit souvent des résultats dont les retombées présentent un fort potentiel commercial. La récente commercialisation d'un procédé de photographie ultra rapide à haute résolution, qui a conduit à l'élaboration d'une nouvelle caméra vidéo utilisé...
La recherche soutenue par l'UE produit souvent des résultats dont les retombées présentent un fort potentiel commercial. La récente commercialisation d'un procédé de photographie ultra rapide à haute résolution, qui a conduit à l'élaboration d'une nouvelle caméra vidéo utilisée comme outil d'investigation dans l'industrie manufacturière, en est un exemple significatif.



Contexte


Pour être à même de comprendre pleinement de nombreux phénomènes scientifiques et procédés industriels, il est nécessaire de pouvoir analyser des événements extrêmement brefs - de l'ordre de quelques millièmes de seconde. Les explosions, les collisions à grande vitesse, le fonctionnement de machines ultra-rapides, le débit de certains matériaux; tous ces événements se déroulent en beaucoup moins de temps qu'il n'en faut pour cligner de l'oeil. Les caméras ultra-rapides permettent de saisir le moment de l'action et de l'enregistrer pour pouvoir l'analyser; une fois développée, la pellicule peut être observée au ralenti ou même image par image.



Les caméras de cinéma sont lourdes et volumineuses, la pellicule coûte cher et son développement prend du temps. Grâce à la vidéo, il est possible de télécharger des images numériques directement dans un ordinateur; de cette manière, l'information nécessaire pour une analyse précise peut être obtenue en quelques secondes seulement. Mais les caméras vidéo sont normalement mal adaptées pour saisir des événements ultra-rapides, étant incapables de filmer assez vite ou de fournir une image suffisamment détaillée. Avant l'issue du projet "CamRecord", qui a abouti en 12 mois à la création d'un nouveau prototype, la meilleure performance réalisée par une caméra vidéo était de l'ordre de 200 images par seconde pour des systèmes de haute résolution (512 x 512 pixels).




Information S&T sur le projet, impact et résultats


Ce projet relève des Activités de soutien à la compétitivité (CSAs - Competitive Support Activities) de la Commission européenne, qui contribuent à financer le travail scientifique et technique nécessaire pour porter des technologies basées sur des connaissances dont les droits appartiennent à l'UE au stade de leur application par l'industrie européenne. Il s'agit normalement des retombées de la recherche que coordonne le Centre commun de recherche de la Commission européenne.



Une nouvelle technologie avait été élaborée au cours d'activités de recherche de pointe menées dans le domaine de l'optique sous l'égide la Commission. Les travaux en question démontraient qu'il est techniquement possible de créer une caméra capable d'enregistrer des images de haute résolution à grande vitesse (jusqu'à 1000 images par seconde).



En appliquant cette technologie, le projet CamRecord s'est attelé à la construction d'un système de caméra vidéo ultra rapide à haute résolution. Un prototype a été fabriqué et testé avec succès. Ce nouveau système vidéo ultra rapide à haute résolution est aujourd'hui disponible sur le marché; il peut être utilisé comme outil d'investigation dans l'industrie européenne et son développement a été financé par l'UE.




Structure du partenariat mis en place


Le Groupe d'optique appliquée du Centre national de la recherche scientifique (GOA-CNRS), basé à Strasbourg, a mis au point la technologie originale. La société allemande Photonetics, un fabricant de caméras ultra-rapides, a assuré l'application de cette technologie au niveau du projet CamRecord. Le développement d'une carte mémoire ultra rapide pour le nouveau système vidéo a été sous-traité à l'Ecole nationale supérieure de physique de Strasbourg (ENSPS) en France.


Informations connexes

Programmes