Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les vendeurs se mettent en ligne

Faire du shopping dans le cyberespace peut être très amusant, à condition de savoir ce que l'on cherche. Un système de commerce électronique en réalité virtuelle a été mis sur pied dans le but de guider la plupart des clients et de contribuer à rendre Internet commercialement ...
Faire du shopping dans le cyberespace peut être très amusant, à condition de savoir ce que l'on cherche. Un système de commerce électronique en réalité virtuelle a été mis sur pied dans le but de guider la plupart des clients et de contribuer à rendre Internet commercialement plus attrayant.



Contexte


De nos jours, il est possible d'acheter électroniquement presque tout et n'importe quoi. Le nombre de boutiques et de services disponibles sur Internet augmente de jour en jour. Cependant, les consommateurs sont plutôt hésitants lorsqu'ils font du shopping en ligne - ils éprouvent une sensation d'isolement en se procurant des biens par le biais de leur ordinateur, et manquent d'assistance lorsqu'ils tentent de choisir un article. En combinant les systèmes de réalité virtuelle (RV) avec Internet, il est possible de remédier à cet inconvénient et de rendre le cybershopping commercialement plus attrayant.




Information S&T sur le projet, impact et résultats


Le système de commerce électronique en réalité virtuelle "VR-Shop", mis sur pied dans le cadre du projet Esprit de la Commission européenne, est maintenant opérationnel sur Internet. Le fait de disposer d'un environnement virtuel en ligne offre beaucoup d'avantages au consommateur : il peut procurer au vacancier une visualisation immédiate d'un lieu de villégiature, permettre à un bibliophile de consulter de coûteux livres d'art sans craindre d'en endommager les pages et aux personnes qui envisagent l'achat d'une voiture, de présélectionner les nouveaux modèles qu'ils aimeraient essayer après une inspection virtuelle.



Grâce à la réalité virtuelle, il est même possible d'essayer des articles de mode. Le client potentiel est représenté dans la boutique virtuelle par un "clone" - un mannequin numérique reproduisant sa taille, sa silhouette et son visage. En habillant ce mannequin, le chaland peut "se" voir dans les vêtements qu'il lui plairait d'acheter et de porter. De même, les clones peuvent participer à des ventes aux enchères en ligne en levant une main virtuelle pour renchérir.



L'un des principaux avantages de ce système est qu'il offre au consommateur la possibilité de faire des courses sur Internet de manière plus interactive, et donc plus attrayante. Grâce à une liaison audio ou vidéo, il sera possible d'interroger un vendeur réel; et si l'utilisateur veut simplement obtenir des renseignements relatifs à un produit, il pourra s'adresser à "Shoppi", le vendeur virtuel. Si plusieurs personnes se trouvent au même moment dans une boutique, elles pourront se rencontrer sous forme virtuelle et discuter des produits mis en vente. Des boutiques et des services en ligne sont déjà disponibles à l'adresse suivante : http://www.vr-shop.iao.fhg.de. La gamme des produits offerts s'élargira à mesure que le site gagnera en popularité, que la technologie se développera et que les utilisateurs s'habitueront au commerce virtuel. Un projet Esprit parallèle : "Home-VR", axé sur la communication entre le domicile et les communautés virtuelles locales, a déjà franchi les premiers pas dans ce sens en contribuant à l'introduction du commerce virtuel sur les chaînes de télévision interactive et au développement de la technologie appropriée.




Structure du partenariat mis en place


Le projet a été dirigé par la société Mellon Technologies, spécialisée dans les systèmes de paiement électronique et par le fabricant de logiciels Exodus, tous deux basés en Grèce. La conception du système a été assurée par l'institut de recherche allemand Fraunhofer Institut für Arbeitswirtschaft und Organisation IAO, et la plate-forme virtuelle à utilisateurs multiples a été mise au point par la firme allemande Blaxxun Interactive et par la société française de recherche commerciale Sofres-Emnid. Le partenaire britannique, 3D Scanners, a développé le système informatique qui permet de générer et d'animer les clones. Le fournisseur italien de services de télécommunication Italtel a étudié le moyen d'intégrer le système à la technologie de télédiffusion par câble.

Informations connexes

Programmes