Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

eEurope reçoit des rétro-informations

Moins de 200 réponses sont parvenues à l'adresse eEurope en réponse à l'invitation de la Direction générale de la société de l'information à commenter les lignes d'actions proposées par l'initiative eEurope.
L'analyse conclut : "Les réponses à l'initiative soutiennent en géné...
Moins de 200 réponses sont parvenues à l'adresse eEurope en réponse à l'invitation de la Direction générale de la société de l'information à commenter les lignes d'actions proposées par l'initiative eEurope.
L'analyse conclut : "Les réponses à l'initiative soutiennent en général ses objectifs et soulignent la nécessité de la chapeauter par une autorité politique".
Les responsables de la Commission ont été heureux de recevoir des réponses de la plupart des pays candidats montrant que "les pays d'Europe centrale et orientale se réjouissent de bénéficier de la nouvelle économie". Cependant, le nombre total de réponses reçues a été assez faible, peut-être en raison de la nouveauté du système du courrier électronique et de l'introduction modérée d'Internet dans plusieurs États membres.
Ces réponses soulignent la nécessité d'améliorer l'accès du public à l'information électronique, le sujet le plus cité étant la difficulté de télédécharger les documents eEurope. L'équipe responsable d'eEurope cherche les moyens de résoudre le problème.
Des commentaires ont été reçus sur toutes les lignes d'action y compris l'éducation, l'accès à Internet, le commerce électronique, les réseaux de recherche, les cartes à puces, le capital-risque, la participation électronique, les soins de santé en ligne, le transport intelligent et le gouvernement en direct.
En ce qui concerne le commerce électronique, de nombreux industriels ont recommandé une accélération de l'introduction du cadre de réglementation du commerce électronique, et le développement d'options non-exécutoires ou co-réglementées.
Les organisations de consommateurs insistent sur le besoin de développer des structures visant à encourager la confiance des consommateurs et ont demandé que l'on accorde une plus grande priorité à la standardisation.

Informations connexes