Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Un pas en avant pour les systèmes européens de navigation par satellite

Le système EGNOS (Europan Geostationary Navigation Overlay System ou système européen de navigation par recouvrement géostationnaire), qui représente la contribution de l'UE au développement d'un système global de positionnement et de navigation par satellite (GNSS), devient à...
Le système EGNOS (Europan Geostationary Navigation Overlay System ou système européen de navigation par recouvrement géostationnaire), qui représente la contribution de l'UE au développement d'un système global de positionnement et de navigation par satellite (GNSS), devient à présent une réalité en tant que banc d'essai, selon des rapports de l'Agence spatiale européenne (ESA).
La Commission européenne et l'Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne (Eurocontrol) collaborent avec l'ESA à la première phase du programme GNSS de développement d'EGNOS.
Le programme a pour objectif d'augmenter les performances des signaux reçus par les actuels systèmes GPS américain et Glonass russe en termes de précision et d'intégrité des données, explique le rapport de l'ESA.
Une version simplifiée du système complet a été réalisée sur base de l'utilisation d'une infrastructure au sol et de trois satellites géostationnaires (Inmarsat 3, Indian Ocean Region (IOR) et Atlantic Ocean Region East (IOR-E) et, dans l'avenir, du satellite de télécommunications de l'ESA, Artemis). Ceux-ci sont équipés de transpondeurs dédiés à la navigation et destinés à augmenter les services de positionnement offerts actuellement par les systèmes GPS et Glonass.
L'infrastructure au sol d'EGNOS sera déployée au-dessus de plus de 40 sites - situés pour la plupart en Europe - et les systèmes devraient être opérationnels vers la fin de l'an 2003, déclare l'ESA. L'Europe disposera alors d'un service de navigation par satellite opérationnel, qui sera par la suite amélioré avec l'introduction du système Galileo, qui deviendra opérationnel en 2008.
Le système du banc d'essai a permis d'émettre un signal du type EGNOS à partir de l'espace depuis la mi-février, offrant aux utilisateurs une amplification du signal GPS et leur permettant de calculer leurs positions avec une précision de quelques mètres.
"Cette version pré-opérationnelle d'EGNOS permettra à l'Europe de montrer aux groupes d'utilisateurs quels sont les avantages opérationnels du GNSS. Le banc d'essai sera utilisé pour tous les modes de transport aérien, terrestre et maritime exigeant des services de positionnement d'une précision de quelques mètres, et plus particulièrement les services pour lesquels la sécurité est une condition vitale, déclare l'ESA.
EGNOS devrait être totalement interopérable avec des systèmes similaires, tels que le système américain WAAS (Wide Area Augmentation System) et le système japonais MTSAT par satellite (MSAS Augmentation System).