Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La Commission encourage les jeunes entreprises opérant dans le secteur des TI à solliciter un financement européen

Le Commissaire européen Erkki Liikanen a incité les acteurs des TI à solliciter un financement communautaire dans le cadre du programme TEN-Telecom de l'UE pour favoriser l'extension de nouveaux services et applications dans le domaine des télécommunications.
Le programme TEN-...
Le Commissaire européen Erkki Liikanen a incité les acteurs des TI à solliciter un financement communautaire dans le cadre du programme TEN-Telecom de l'UE pour favoriser l'extension de nouveaux services et applications dans le domaine des télécommunications.
Le programme TEN-Telecom (Trans-European Networks for Telecommunications - Réseaux trans-européens de télécommunications) vise particulièrement à aider les sociétés novatrices dans leur phase de développement, car contrairement aux autres actions financées par l'UE, il s'attache à aider les organisations publiques et privées dans les premiers jours hasardeux du fonctionnement d'un service.
Prenant la parole lors de la récente journée d'information TEN-Telecom tenue à Bruxelles, le Commissaire chargé des entreprises et de la société de l'information a signalé: "Des opportunités de nouvelles innovations dans nos pratiques d'entreprises s'offrent à nous actuellement, y compris dans la gestion des services publics."
"Le programme a pour but de vous aider à créer des entreprises viables, offrant des services pan-européens dans l'intérêt général de la société. TEN-Telecom propose aux entreprises novatrices une impulsion financière pour transformer leurs idées en actions commerciales réelles".
TEN-Telecom est bien placé pour lancer des services innovants dans l'économie numérique, ont noté les délégués. Le projet modèle comporte quatre phases, notamment la recherche et le développement technologique, le plan d'entreprise et la validation commerciale, le déploiement initial sur le marché et le fonctionnement total sur celui-ci. Le programme couvre le financement des deuxième et troisième phases.
Entre autres, TEN-Telecom donne un appui financier durant les étapes hasardeuses du démarrage des services trans-européens de télécommunications d'intérêt public général, par exemple dans les domaines de la santé, l'enseignement, l'administration publique et les transports. Il soutient les services génériques d'une certaine importance des petites et moyennes entreprises apportant une plus-value en matière de réseaux.
Le défi de l'Europe, a déclaré M. Liikanen, est de tirer profit de la société de l'information, en particulier dans les domaines des communications mobiles et de la télévision numérique, marchés sur lequels l'industrie européenne est leader. Les prix élevés des communications et le manque d'innovation sont les principaux obstacles qui doivent être surmontés si l'Europe veut réussir.
Confrontée à ce défi, la Commission a lancé l'initiative "e-Europe", dans le but d'accélérer la progression vers la société de l'information, qui rassemble les nouvelles actions avec celles déjà existantes. M. Liikanen a déclaré que le programme TEN-Telecom pouvait apporter une contribution appréciable dans ce domaine, particulièrement en ce qui concerne les questions de sécurité et de fiabilité d'Internet, la disponibilité du capital à risque, la participation des handicapés, les soins de santé, le transport, le gouvernement et l'administration.
"Le programme est un rouage essentiel car il permet de diffuser sur le marché les résultats, de valeur internationale, de la recherche et du développement européens" a-t-il précisé.
"Des institutions et des services fiables qui peuvent promouvoir la confiance dans les services électroniques sont indispensables. TEN-Telecom aide de nouveaux services à assurer des opérations commerciales en toute sécurité et fiables sur les réseaux, en particulier pour les petites et moyennes entreprises".
Le programme permettra de faire face à la quasi-inexistance de culture d'entreprise en Europe où la concurrence que les entrepreneurs doivent se livrer pour obtenir des ressources rares est rude, a commenté le Commissaire. A l'avenir, le programme TEN-Telecom couvrira la fourniture de capital à risque. "TEN-Telecom aura un rôle à jouer, car son nouveau cadre légal lui permet d'explorer une participation dans des fonds d'investissement, et de fournir du capital à risque pour les services trans-européens ayant trait aux télécommunications."
M. Liikanen a également attiré l'attention sur les futurs changements prévus dans TEN-Telecom. Un processus de révision sera lancé à la fin de l'année dans le cadre du programme, dans le but de renforcer son objectif. A l'avenir, a dit le Commissaire, une attention plus grande sera accordée à la dimension trans-européenne du programme, qui peut également s'orienter davantage vers l'extérieur à mesure que l'élargissement de l'UE progresse. De nouveaux services seront également financés par l'intermédiaire du cadre général de la Commission afin d'obtenir un financement plus flexible grâce à un partenariat avec les investisseurs en capital à risque. TEN-Telecom fonctionnera dans ce contexte en participant aux fonds d'investissement et dans d'autres activités comparables.
Lors de la journée d'information, qui a été présidée par Spyros Konidaris, directeur de l'Unité F3 de la Direction générale de la société de l'information, les organisations publiques et privées ont reçu des informations venant de la Commission sur la manière de participer au dernier appel à propositions TEN-Telecom, publié le 17 mars 2000.
L'appel TEN-Telecom 2000 concerne des propositions relatives aux applications et services ayant trait à des réseaux de télécommunications. Il sera clôturé le 16 juin 2000 et dispose d'un budget indicatif de 43 millions d'euros.
Un appel permanent TEN-Telecom est également ouvert pour fournir une aide dans la préparation et l'amélioration des plans d'entreprises dans le cadre des projets financés. Cet appel a été publié le 14 mars 1998 et sera clôturé le 31 décembre 2000. La prochaine évaluation des propositions aura lieu à la fin de juin 2000.

Informations connexes

Programmes