Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La Commission doit veiller au respect des engagements pris par le Conseil à Lisbonne

Romano Prodi a déclaré aux MPE que la Commission avait un rôle déterminant à jouer dans le cadre des engagements pris suite au sommet de Lisbonne, précisant qu'il veillerait personnellement au respect de ces engagements par son équipe.
Le Président de la Commission, présentant...
Romano Prodi a déclaré aux MPE que la Commission avait un rôle déterminant à jouer dans le cadre des engagements pris suite au sommet de Lisbonne, précisant qu'il veillerait personnellement au respect de ces engagements par son équipe.
Le Président de la Commission, présentant les conclusions de la récente réunion du Conseil baptisée "dotcom summit" (sommet pointcom) au Parlement européen le 11 avril, a déclaré: "Le rôle de la Commission sera déterminant: elle devra garantir la transposition en actes réels des engagements du Conseil européen."
"Ce n'est que dans ces conditions que Lisbonne sera un véritable succès pour l'Europe. La Commission se doit d'être la force motrice de cette action et j'y veillerai personnellement."
Les gouvernements européens ont fait part de leur détermination à tirer profit des avantages que présente la nouvelle économie lors du sommet, et ont convenu d'une stratégie pour l'Union qui, selon M. Prodi, "devrait lui permettre de devenir chef de file" et "de recréer les conditions favorables au plein emploi".
Un programme socio-économique a été défini pour les dix prochaines années, fixant des objectifs clairs pour les réformes économiques et déterminant comment transposer les engagements en actes réels.
Les principaux éléments de l'initiative eEurope de la Commission ont été mis en place, et notamment les mesures concrètes visant à établir un cadre juridique pour le commerce électronique, à décloisonner les marchés des télécommunications, à connecter les écoles à Internet et à assurer la formation des enseignants.
La Commission a été invitée à développer un système d'analyses comparatives des bonnes pratiques et à garantir la disponibilité de capital-risque.
M. Prodi a souligné certaines des activités prévues par la Commission pour garantir la mise en oeuvre des plans du Conseil.
Ces activités comprennent notamment la rédaction de nouvelles propositions de loi, des analyses comparatives entre Etats membres et la coordination des politiques en matière de recherche, d'entreprises et d'exclusion sociale.
La Commission diffusera en temps voulu une communication intitulée "Towards a new European social agenda" (Vers un nouvel agenda social européen) qui servira de base aux discussions qui auront lieu sous la Présidence française lors du sommet de Nice.
La Commission présentera un rapport sur l'évolution de la situation économique et sociale sous la forme d'une synthèse annuelle pour les réunions du Conseil qui auront lieu au printemps. Selon M. Prodi, il s'agira d'un "rendez-vous annuel important au cours duquel il sera possible de prendre connaissance des progrès réalisés et de définir des orientations politiques pour l'avenir".

Informations connexes

Programmes

Pays

  • France