Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les scientifiques européens déchiffrent la séquence de la listériose

Un consortium de laboratoires de recherche européens vient de déterminer la séquence complète d'une bactérie impliquée dans une forme potentiellement mortelle d'empoisonnement alimentaire, ce qui devrait permettre l'identification des gènes impliqués dans les agents à l'origin...
Un consortium de laboratoires de recherche européens vient de déterminer la séquence complète d'une bactérie impliquée dans une forme potentiellement mortelle d'empoisonnement alimentaire, ce qui devrait permettre l'identification des gènes impliqués dans les agents à l'origine de la maladie.
Travaillant dans le cadre d'un projet co-financé par l'Union européenne et l'institut Pasteur, un consortium de 10 laboratoires de recherche européens a effectué le séquençage du génome de Listeria monocytogenes, bacille responsable de graves intoxications alimentaires pouvant provoquer la listériose - infection mortelle dans 20 à 30 pour cent des cas. En France, une récente épidémie a causé la mort de neuf personnes.
L'infection peut entraîner des septicémies, des méningites et des fausses couches, et a tendance à toucher les personnes plus vulnérables tels que les nouveau-nés, les femmes enceintes, les personnes immuno-déficientes et les personnes âgées.
Problème de santé publique, la listeria est également un problème économique pour le secteur agro-alimentaire où les aliments - en particulier les fromages et les produits à base de viande - doivent régulièrement être retirés des marchés pour cause de contamination.
La détermination du séquençage de Listeria monocytogenes va permettre des études comparatives avec d'autres bactéries et devrait contribuer à l'identification des gênes impliqués dans la pathogenèse de l'infection.
Les 10 laboratoires ayant apporté leur contribution au séquençage sont implantés en France, en Allemagne et en Espagne. Leurs activités étaient coordonnées par le professeur Pascale Cossart de l'institut Pasteur et bénéficiaient d'un financement communautaire dans le cadre du programme Biotechnologies, composante du Quatrième programme-cadre (4ème PCRD).
Un projet de suivi a été lancé afin de comprendre comme la listeria provoque une contamination et survit dans l'environnement et chez les personnes atteintes.
Le projet, intitulé "Realis", vient d'être lancé dans le cadre du programme Qualité de la vie du 5ème PCRD. Son objectif est d'analyser le génome et d'étudier les gènes qui permettent à Listeria monocytogenes de survivre et de s'adapter. La coordination des cinq partenaires participant au projet est assurée par le professeur Jürgen Wehland de la GBF (Gesellschaft für Biotechnologische Forschung mbH - société de recherche en biotechnologie) à Braunschweig, Allemagne.
Le projet aura un impact sur la gestion du risque dans l'agriculture, l'industrie alimentaire et dans le secteur de la santé car il permettra le développement d'approches rationnelles pour limiter la contamination alimentaire et minimiser les risques d'infection.

Informations connexes

Programmes