Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Pas de moratoire dans l'immédiat pour les OGM résistant aux antibiotiques, déclarent les MPE

Les appels à l'interdiction immédiate de la dissémination volontaire d'organismes génétiquement modifiés (OGM) résistant aux antibiotiques ont été rejetés par les députés européens. Au lieu de cela, les MPE ont voté ont voté pour l'exclusion définitive de l'utilisation des OGM...
Les appels à l'interdiction immédiate de la dissémination volontaire d'organismes génétiquement modifiés (OGM) résistant aux antibiotiques ont été rejetés par les députés européens. Au lieu de cela, les MPE ont voté ont voté pour l'exclusion définitive de l'utilisation des OGM résistants aux antibiotiques en 2005, plutôt que de les supprimer progressivement.
Il s'agit là d'un des amendements récemment adoptés par les MPE travaillant sur la position commune du Parlement européen et du Conseil relative aux propositions concernant la dissémination volontaire d'OGM dans l'environnement.
Parmi les autres amendements adoptés figurait un appel lancé à la Commission afin qu'elle présente une proposition relative à l'impact de la biotechnologie dans l'UE. Les MPE ont demandé que l'évaluation des risques pour l'environnement soit renforcée, que la directive soit encore amendée et clarifiée à la lumière du Protocole de Montréal sur la biosécurité rédigé antérieurement cette année. Un amendement exigeant le consentement préalable des pays tiers importateurs d'OGM a également été adopté.
D'autres amendements rejetés concernaient des demandes pour que le responsable légal d'une dissémination volontaire d'OGM assume l'entière responsabilité civile pour toute atteinte portée à l'environnement et des mesures visant à éviter les transferts de gènes à partir d'OGM vers d'autres organismes dans l'environnement.

Informations connexes

Thèmes

Stratégies