Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La recherche sur les piles à combustible dans l'Espace européen de la recherche

Les piles à combustible prennent une importance croissante dans la recherche européenne, du fait du rôle prépondérant qu'elles vont jouer dans les projets sur les futures énergies renouvelables.

La Commission européenne a manifesté dernièrement un soutien accru à la recherche...
Les piles à combustible prennent une importance croissante dans la recherche européenne, du fait du rôle prépondérant qu'elles vont jouer dans les projets sur les futures énergies renouvelables.

La Commission européenne a manifesté dernièrement un soutien accru à la recherche sur les piles à combustible lors de la conférence de Bruxelles, en soulignant leur capacité à remplir les objectifs clés fixés par l'UE pour économiser l'énergie et réduire la pollution de l'environnement par les émissions de dioxyde de carbone.

Evoquant les perspectives des piles à combustible dans l'Espace européen de la recherche, M. Philippe Busquin, Commissaire européen en charge de la recherche, a déclaré: "Les piles à combustible sont aujourd'hui un domaine-clé. Elles offrent une grande diversité d'applications et possèdent la flexibilité nécessaire pour permettre de réaliser le passage d'un système basé essentiellement sur l'énergie fossile vers une économie mixte, intégrant les énergies fossiles et non fossiles.

"La Commission européenne apporte un soutien croissant à cette technologie, avec pour objectif de parvenir rapidement à la commercialisation de technologies européennes répondant aux besoins de l'industrie autant que des particuliers par la maîtrise de deux éléments clés du problème: le coût et la durée de vie des piles, et le choix du combustible."

Depuis le démarrage du Quatrième programme-cadre, la recherche sur les piles à combustible a bénéficié en moyenne d'un soutien de 46 millions d'euros par an, dont 30 pour cent proviennent de fonds communautaires. Bien que ces sommes soient loin d'être négligeables, M. Busquin a souligné qu'elles ne représentent que la moitié environ des dépenses engagées dans ce domaine par les Etats-Unis ou le Japon.

Le problème se trouve au coeur de l'Union, a déclaré le Commissaire à la recherche, prônant la recherche sur les piles à combustibles comme un sujet parfait de coopération internationale, comme il l'a souligné dans son initiative pour l'Espace européen de la recherche.

"Ce n'est pas la qualité de nos équipes de chercheurs et d'ingénieurs qui est en cause", a-t-il dit. "C'est avant tout du côté de la segmentation des efforts et des ressources, du cloisonnement des systèmes nationaux de recherche et des disparités réglementaires et administratives qu'il convient de chercher la source des problèmes. Pour redonner tout son élan à la recherche en Europe, il est indispensable de décloisonner pour parvenir à une cohérence plus grande de l'espace scientifique et technologique européen."

M. Busquin a suggéré la constitution d'un réseau de projets de recherche nationaux et communautaires utilisant le "benchmarking" pour permettre aux Etats membres de mesurer les progrès accomplis.

Il prévoit que l'impact des piles à combustible sera profond et traversera les frontières, et il a déclaré que le choix des combustibles et leur impact sur les systèmes de production et de distribution de l'énergie justifient une coopération européenne intensive.

Ce but pourrait être atteint en considérant deux idées - la première qui consisterait à ouvrir les programmes nationaux aux chercheurs des autres Etats-membres, la deuxième qui serait une mise en oeuvre coordonnée au niveau communautaire et au niveau national de projets communs.

On pourrait aussi encourager une coopération avec des pays tiers, a-t-il déclaré en évoquant les possibilités de collaboration avec les Etats-Unis pour la recherche sur les piles à combustible. Cette possibilité existe du fait de l'existence d'un accord-cadre de coopération en matière de RDT, signé en 1997 entre les Etats-Unis et l'Union européenne, et un accord de mise en oeuvre de la coopération en matière de RDT dans le secteur de l'énergie est en cours de préparation.

Informations connexes

Programmes