Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La Commission s'attaque au problème grandissant des déchets électriques et électroniques

Pour trouver une solution au problème grandissant des déchets électriques et électroniques et compléter les mesures communautaires concernant la mise en décharge et l'incinération des déchets, la Commission européenne a adopté une proposition de directive sur les déchets d'équ...
Pour trouver une solution au problème grandissant des déchets électriques et électroniques et compléter les mesures communautaires concernant la mise en décharge et l'incinération des déchets, la Commission européenne a adopté une proposition de directive sur les déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) et une proposition de directive sur la limitation de l'utilisation de certaines substances dangereuses dans les équipements électriques et électroniques.
"Grâce à l'augmentation du recyclage des équipements électriques et électroniques, conformément aux dispositions des propositions de directive sur les DEEE, la quantité totale des déchets finalement éliminés sera réduite," affirme la Commission.
Les directives s'adressent également au sens de responsabilité des producteurs, pour qu'ils reprennent et recyclent les équipements électriques et électroniques de manière plus écologique, en tenant compte de tous les aspects relatifs à la gestion des déchets. Les consommateurs pourront aussi se défaire gratuitement de leurs équipements.
Par ailleurs, pour prévenir une production de déchets dangereux, la proposition de directive sur la limitation de l'utilisation de certaines substances dangereuses prévoit également le remplacement de divers métaux lourds et de retardateurs de flammes bromés dans les nouveaux équipements électriques et électroniques à partir du 1er janvier 2008.
Margot Wallström, Commissaire européenne à l'environnement, s'est félicitée de l'adoption de la proposition par la Commission. "C'est une grand pas en avant vers l'objectif d'une production et d'une consommation durables. Je suis heureuse que la Commission ait pu tomber d'accord sur une initiative équilibrée, dont profiteront l'environnement, les consommateurs et les entreprises."
Les déchets d'équipements électriques et électroniques constituent le flux de déchets au taux de croissance le plus élevé au sein de l'Union européenne, représentant actuellement 4% des déchets municipaux, et augmentant de 16 à 28% tous les cinq ans, selon la Commission, c'est-à-dire trois fois plus vite que la moyenne des déchets municipaux.

Informations connexes