CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Actualités

Français FR

M. Frattini appelle à une hausse de la recherche sur la détection des explosifs artisanaux

Franco Frattini, vice-président de la Commission européenne et responsable de la justice, de la liberté et de la sécurité, a lancé un appel pour que les chercheurs européens s'impliquent davantage dans l'élaboration d'un plan de sécurité antiterroriste amélioré à l'échelle com...

Politiques et directives

Franco Frattini, vice-président de la Commission européenne et responsable de la justice, de la liberté et de la sécurité, a lancé un appel pour que les chercheurs européens s'impliquent davantage dans l'élaboration d'un plan de sécurité antiterroriste amélioré à l'échelle communautaire.

Intervenant lors d'une conférence à Bruxelles le 10 octobre, M. Frattini a évoqué les précurseurs qui entrent dans la fabrication des explosifs, et qui, d'après lui, constituent aujourd'hui un problème très inquiétant pour la sécurité. «Les substances que renferment des produits en vente libre sont de plus en plus souvent utilisées par les terroristes et les criminels pour fabriquer des articles destinés à servir d'explosifs artisanaux et de dispositifs explosifs improvisés», a déclaré le commissaire.

En 2005, la Commission a publié une communication dans laquelle étaient définies des mesures propices à une sécurité accrue par rapport aux explosifs, aux détonateurs, aux équipements servant à la fabrication de bombes et aux armes à feu. Le document contenait des recommandations relatives à une intensification de la recherche visant la détection des explosifs artisanaux et insistait sur la nécessité de réfléchir aux options politiques favorables à la prévention d'une utilisation abusive, mais le commissaire estime que ces recommandations n'étaient pas assez exhaustives.

«Un contrôle et un suivi efficaces des substances précurseurs pourraient être un outil précieux dans la lutte contre le terrorisme. Cependant, des travaux de recherche complémentaires et une analyse plus approfondie du sujet s'imposent pour que des initiatives politiques pertinentes et efficaces puissent être proposées au niveau de l'UE», a avancé M. Frattini.

«La Commission estime qu'en conjuguant les efforts de toutes les parties concernées, elle pourrait élaborer un plan communautaire complet visant la sécurité accrue des explosifs en Europe et dont l'industrie et la communauté des chercheurs deviendraient des acteurs primordiaux», a-t-il ajouté.

En vue d'élaborer le plan, M. Frattini suggère la création d'un groupe d'experts en sécurité des explosifs. «Cette structure doit réfléchir aux initiatives politiques communautaires envisageables pour rendre toute utilisation abusive de produits chimiques aussi difficile que possible pour les terroristes et les criminels, tout en veillant à ce que les industries susceptibles d'être concernées ne soit pas affectées d'une manière disproportionnée. De telles options politiques, qui devraient être fructueuses tant en termes de résultats que de coûts, doivent être conçues de sorte à ne pas affecter négativement les industries concernées», a-t-il affirmé.

Ce groupe serait notamment chargé d'identifier les substances et les industries répertoriées par les États membres de l'UE et dans la littérature scientifique spécialisée comme posant un risque élevé particulier, et d'étudier des solutions scientifiques et technologiques permettant de modifier des précurseurs spécifiques afin de réduire la puissance détonante des explosifs qu'ils composent.

Le vice-président de la Commission a conclu en déclarant que la structure proposée devrait donner lieu à des recommandations concrètes en matière de mesures politiques d'ici à juillet 2007. Un plan d'action communautaire consacré à l'amélioration de la sécurité des explosifs et axé sur ces propositions sera prêt fin 2007.