CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Actualités

Français FR

La Commission européenne octroie 15 millions d'euros à des projets de recherche visant à combattre le terrorisme

La Commission européenne a débloqué une enveloppe de 15 millions d'euros pour financer 15 projets dans le domaine de la recherche sur la sécurité.

Les projets sont financés au titre de l'«action préparatoire pour la recherche sur la sécurité» (PASR), qui vise à combler le fo...

Autre

La Commission européenne a débloqué une enveloppe de 15 millions d'euros pour financer 15 projets dans le domaine de la recherche sur la sécurité.

Les projets sont financés au titre de l'«action préparatoire pour la recherche sur la sécurité» (PASR), qui vise à combler le fossé entre la recherche civile et la recherche sur la sécurité nationale. Le financement est réservé à des projets qui traitent de diverses questions de sécurité, de la détection des explosifs et agents biologiques au développement de systèmes de localisation et de surveillance.

Le projet ISOTREX (Integrated System for On-line Trace Explosives detection in solid and vapour state) vise à développer un instrument capable de détecter une large gamme d'explosifs, y compris des liquides. La technologie sera intégrée à un système portable et utilisée dans des postes de contrôle importants tels que les aéroports et les douanes. Un autre projet, HAMLeT (Hazardous Material Localisation & Person Tracking), aidera les services de sécurité à détecter et suivre dans une foule les individus qui pourraient transporter des matières dangereuses.

D'autres projets concerneront la détection des armes biologiques. Par exemple, le projet AEROBACTICS (Assessment of the quantity, identity, viability, origin and dispersion of airborne micro-organisms for application in crisis management tools) élaborera des modèles permettant de distinguer les attaques biologiques des micro-organismes naturels et de prédire leur mode de dispersion.

Le projet WATERSAFE (On-Line Monitoring of Drinking Water for Public Security from Deliberate or Accidental Contamination) développera des technologies de détection et de décontamination afin de protéger les réseaux d'alimentation en eau potable contre les actions terroristes et criminelles.

Entre-temps, le projet i-TRACS (Counter-Terrorism identification and tracking system using the analysis of communications, financial and travel data) a pour objectif de mettre en place un système de détection et de surveillance qui permettra de rassembler des preuves dans le respect des libertés civiles et de la vie privée.

Les projets sélectionnés traiteront également de l'infrastructure de sécurité européenne au sens plus large. Par exemple, le projet WINTSEC (Wireless INTeroperability for SECurity) analysera les moyens de surmonter les obstacles à l'interopérabilité sans fil entre les différentes agences de sécurité, tandis que le projet EuroCop cherchera à améliorer l'efficacité des policiers à pied, en leur offrant ainsi plus de temps pour patrouiller activement dans les rues.

Depuis son lancement en 2004, l'action a financé un total de 39 projets de recherche sur la sécurité pour un montant de 45 millions d'euros. En réponse aux préoccupations sécuritaires croissantes, la recherche sur la sécurité sera un élément essentiel du septième programme-cadre et sera dotée d'un budget annuel de 200 millions d'euros.