CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Actualités

Français FR

Revaloriser l'image de l'aquaculture

Un nouveau projet financé par l'UE aidera les exploitations piscicoles européennes à produire des poissons plus savoureux et à renforcer leur compétitivité sur le marché mondial. La surpêche suppose l'épuisement de nombreuses réserves de poissons de la planète, alors même qu...

Un nouveau projet financé par l'UE aidera les exploitations piscicoles européennes à produire des poissons plus savoureux et à renforcer leur compétitivité sur le marché mondial. La surpêche suppose l'épuisement de nombreuses réserves de poissons de la planète, alors même que la consommation mondiale de poisson est en hausse. L'aquaculture offre une alternative à l'extraction de poissons des réserves naturelles, mais pose toutefois une série de questions sur l'impact environnemental des exploitations piscicoles, ainsi que sur la saveur et la qualité de ces poissons. L'objectif du projet SustainAqua, qui est financé à hauteur de 2,5 millions d'euros au titre du 6e PC, est d'apporter au secteur de l'aquaculture d'eau douce une réponse à ces problèmes. «Le projet doit montrer aux pisciculteurs européens comment ils peuvent produire des poissons de manière plus rentable, tout en améliorant leur image par des méthodes de production plus respectueuses de l'environnement», a déclaré Ina Küddelsmann, responsable du projet au Centre de transfert technologique (ttz) de Bremerhaven (Allemagne). Le plan établi par les 24 partenaires du projet vise à renforcer la compétitivité du secteur en étudiant la culture de nouvelles et différentes variétés de poissons, la commercialisation de produits dérivés et l'optimisation technique des installations. Des études de cas réalisées en Pologne, en Hongrie, au Danemark, aux Pays-Bas et en Suisse fourniront aux chercheurs un échantillon représentatif des systèmes d'aquaculture utilisés en Europe pour la truite, la carpe, le poisson-chat, l'anguille et le tilapia. Un aspect central de ces cinq études de cas sera l'approvisionnement efficace en nutriments des poissons. Trop souvent, les nutriments s'accumulent dans les paniers d'élevage sous la forme de déchets, entraînant une pollution de la rivière ou du lac où l'exploitation piscicole est établie. Les chercheurs envisagent d'étudier la possibilité de convertir ces déchets en biomasse, qui pourrait être vendue à l'usage d'autres industries. Le projet se penche également sur la saveur du produit final, laquelle est fortement déterminée par l'alimentation distribuée aux poissons et les conditions d'élevage. «Nous voulons montrer qu'il existe un lien direct entre le goût, la haute qualité et les conditions d'élevage durable», a expliqué Werner Mlodzianowski, directeur du ttz de Bremerhaven. Enfin, les partenaires du projet développeront du matériel didactique afin d'aider le secteur de l'aquaculture à appliquer les résultats du projet et, au bout du compte, à devenir plus compétitif.