CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Actualités

Français FR

Les Suédois publient une feuille de route pour les infrastructures de recherche

La Suède a élaboré son premier plan à long terme dédié aux infrastructures de recherche du pays. Le manuel de l'infrastructure du Conseil suédois de la recherche constituera la base de discussions sur le thème des infrastructures de recherche menées avec des financiers de la r...

Autre

La Suède a élaboré son premier plan à long terme dédié aux infrastructures de recherche du pays. Le manuel de l'infrastructure du Conseil suédois de la recherche constituera la base de discussions sur le thème des infrastructures de recherche menées avec des financiers de la recherche en Suède et ailleurs.

«Selon moi, la principale fonction du manuel de l'infrastructure du Conseil suédois de la recherche est de présenter une vaste étude des initiatives requises pour permettre aux chercheurs suédois d'accéder aux outils clés en vue de futurs travaux de première ligne», a commenté Madelene Sandström, présidente du comité pour les infrastructures de recherche du Conseil suédois de la recherche.

Le plan suédois consacré aux infrastructures de recherche a été lancé peu de temps après la publication de la feuille de route européenne pour les infrastructures de recherche au début de ce mois.

«Les deux documents se complètent», a déclaré Lars Börjesson, qui a contribué à la compilation des feuilles de route européenne et suédoise. «L'envergure des propositions européennes est telle que la Suède ne pourra participer qu'à quelques projets collaboratifs.»

D'après le document, la principale priorité en matière d'infrastructures suédoises consiste désormais à mettre en oeuvre des infrastructures qui ont déjà été approuvées. Parmi celles-ci figure le projet ALMA (Atacama Large Millimeter Array), qui sera le plus important interféromètre radio au monde, et auquel la Suède contribue au moyen de l'Observatoire européen austral. Un autre projet de cette catégorie est le MAX-lab de l'université de Lund, un laboratoire de rayonnement synchrotron dédié aux études sur les matériaux avancés dans plusieurs disciplines.

Une haute priorité est également accordée à des projets pour lesquels une décision relative à une participation suédoise est requise dans un délai d'un an, tels que la Source de spallation européenne (ESS).

Comme c'est le cas de la feuille de route européenne pour les infrastructures, la feuille de route suédoise ne constitue pas une liste définitive des projets et ne représente pas un engagement à l'égard d'un financement. Le Conseil suédois de la recherche envisage d'actualiser le rapport chaque année, la prochaine version étant prévue pour la mi-2007. D'ici là, le Conseil suédois de la recherche étudiera l'intérêt suédois suscité par les infrastructures proposées au titre de la feuille de route européenne pour les infrastructures de recherche.

Pays

Suède