CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Actualités

Français FR

Vers un stockage plus efficace de l'hydrogène

Un réseau Marie Curie de formation par la recherche destiné à concevoir des systèmes de stockage de l'hydrogène innovants et plus efficaces vient d'être lancé.

L'hydrogène, qui peut être produit à partir de sources d'énergie renouvelables, possède un énorme potentiel en tant...

Autre

Un réseau Marie Curie de formation par la recherche destiné à concevoir des systèmes de stockage de l'hydrogène innovants et plus efficaces vient d'être lancé.

L'hydrogène, qui peut être produit à partir de sources d'énergie renouvelables, possède un énorme potentiel en tant que source énergétique pour des équipements mobiles tels que les voitures, les ordinateurs portables et les caméras. Toutefois, ce potentiel ne peut être pleinement exploité à l'heure actuelle en raison du poids et du volume considérables des systèmes de stockage de l'hydrogène.

Le réseau COSY (Complex Solid State Reactions for Energy Efficient Hydrogen Storage, soit réactions complexes à l'état solide pour le stockage efficace de l'hydrogène) vise à développer des systèmes qui permettront de stocker plus efficacement l'hydrogène afin d'en faire une source énergétique idéale pour toute une série d'applications. Les chercheurs vont développer de nouveaux alliages nano-structurés de divers hydrures de métaux légers afin de les utiliser comme matériau de stockage.

«Les hydrures de métaux légers sont des matériaux solides qui lient chimiquement des atomes d'hydrogène pour les libérer lorsqu'ils sont exposés à une source de chaleur. Les alliages d'hydrures réactifs découverts par les scientifiques du centre de recherche GKSS de Geesthacht vont nous permettre d'augmenter considérablement la densité de stockage», a expliqué le professeur Rüdiger Bormann, coordinateur de COSY et directeur de l'institut de recherche des matériaux du GKSS de Geesthacht. «En stockant l'hydrogène dans des solides, nous évitons toute une série de difficultés technologiques liées au matériau en lui-même et à la sécurité, dont celles rencontrées lors du stockage haute pression d'hydrogène gazeux ou du stockage d'hydrogène liquide à basses températures.»

Les scientifiques participant à COSY vont étudier les possibilités d'une production économique de ces hydrures de métaux légers et alliages d'hydrures, caractériser les micro- et nanostructures issues de la production, évaluer et optimiser la thermodynamique et la cinétique de l'absorption d'hydrogène et concevoir et modeler ces processus.

Une autre priorité du réseau COSY est la formation de jeunes scientifiques dans le domaine des matériaux de stockage de l'hydrogène. Les étudiants en doctorat intégrés au réseau auront l'occasion de travailler avec au moins deux des instituts partenaires et de participer à divers cours de formation sur les technologies de l'hydrogène.

Le projet COSY, qui réunit 13 instituts de recherche de sept pays européens, sera financé par l'UE à concurrence de 2,5 millions d'euros. Sa durée est de quatre ans.