CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Actualités

Français FR

L'UE lance un programme de recherche pour mieux protéger les forces armées

Les ministres de la défense de l'UE ont lancé un nouveau programme de recherche conjoint dont l'objectif est de développer de nouvelles technologies pour mieux protéger les forces armées européennes contre les menaces telles que les tireurs embusqués, les pièges et les bombes ...

Politiques et directives

Les ministres de la défense de l'UE ont lancé un nouveau programme de recherche conjoint dont l'objectif est de développer de nouvelles technologies pour mieux protéger les forces armées européennes contre les menaces telles que les tireurs embusqués, les pièges et les bombes artisanales.

Coordonné par l'Agence européenne de défense (AED), ce programme d'investissement conjoint (JIP) de 54,2 millions d'euros implique 19 pays européens. D'une durée de 3 ans, il devrait débuter le 1er janvier 2007.

Ce nouveau programme prévoit de nouvelles initiatives de recherche et de développement technologique dans le domaine de la défense qui seront axées sur la protection des soldats, l'analyse de données, les communications sans fil sécurisées, la planification de missions et la formation.

Contrairement aux précédentes formes de coopération en matière de recherche et de développement technologique dans le domaine de la défense européenne, dans le cadre desquelles les gouvernements devaient négocier des parts financières et industrielles pour chaque projet individuel, le JIP établit un budget commun pour financer l'ensemble du programme.

«Si l'Europe veut maintenir une base technologique et industrielle efficace dans le domaine de la défense et développer les capacités militaires dont nous aurons besoin à l'avenir, nous devons simplement investir davantage dans la R & T (recherche et technologie) et renforcer la coopération», a déclaré Javier Solana, chef de l'AED et haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité commune de l'UE.

Afin de renforcer davantage la coopération, l'Espagne, la France, l'Italie, la Finlande et la Suède ont déclaré qu'elles lanceraient sous l'égide de l'AED un programme de recherche conjoint ad hoc (ESSOR), dont le budget est estimé à 100 millions d'euros.

Le programme ESSOR a pour objectif d'accroître l'interopérabilité de la radio logicielle (SDR pour Software Defined Radio) en Europe, et ce avec les États-Unis et l'OTAN. Ce système de communications sécurisées pourrait avoir des applications importantes dans le domaine militaire et civil.