Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

Nomination de Máire Geoghegan-Quinn au poste de commissaire en charge de la recherche et de l'innovation

L'irlandaise Máire Geoghegan-Quinn vient d'être nommée commissaire européenne en charge de la recherche et de l'innovation par le président de la Commission, José Manuel Barroso. Née en 1950 à Carna, dans le comté de Galway en Irlande, Mme Geoghegan-Quinn fait son entrée dan...

L'irlandaise Máire Geoghegan-Quinn vient d'être nommée commissaire européenne en charge de la recherche et de l'innovation par le président de la Commission, José Manuel Barroso. Née en 1950 à Carna, dans le comté de Galway en Irlande, Mme Geoghegan-Quinn fait son entrée dans le Parlement irlandais (le Dáil Éireann) en 1975. Elle représente la circonscription électorale de l'Ouest de Galway, siège détenu par son père jusqu'à son décès cette même année. Lors de sa nomination au poste de ministre du Gaeltacht (mot gaélique désignant les régions du pays où l'on pratique le gaélique irlandais) en 1979, elle devient la première femme ministre siégeant au cabinet irlandais depuis la fondation de l'État d'Irlande. En 1982, elle est affectée au poste de ministre d'État de l'éducation et préside également la première commission parlementaire de tous les partis sur les droits de la femme de 1982 à 1987. De 1987 à 1991, elle occupe le poste de ministre d'État aux affaires européennes; au cours de cette période, elle préside la commission interministérielle de la politique de l'UE, chargée de la coordination de la présidence irlandaise du Conseil de l'Union européenne en 1990. Pendant le mandat de son pays à la présidence du Conseil, elle est responsable des Conseils du budget, de la culture, du développement et des télécommunications. Mme Geoghegan-Quinn est également ministre du tourisme, des transports et des communications de 1992 à 1993, et ministre de la justice de 1993 à 1994. Elle se retire de la scène politique en 1997 et embrasse une carrière dans le secteur privé, où elle occupe deux postes d'administrateur extérieur dans deux grandes entreprises irlandaises, rédigeant des articles pour le journal Irish Times tout en travaillant sur une chaîne de télévision irlandaise. En 2000, Mme Geoghegan-Quinn emménage au Luxembourg pour occuper un poste à la Cour des comptes européenne, qu'elle occupe depuis lors. Le Taoiseach (premier ministre irlandais) Brian Cowen a salué la nomination de Mme Geoghegan-Quinn en tant que commissaire en charge de la recherche et l'innovation. «Máire Geoghegan-Quinn était la candidate irlandaise idéale pour la nouvelle Commission; en effet, ses excellentes références et sa grande expérience ne pouvaient que nous aider à obtenir un important portefeuille dans la nouvelle Commission», commente-t-il. «Je suis ravi de vous annoncer que notre portefeuille de recherche et d'innovation est désormais assuré, et est en accord parfait avec notre agenda économique intelligent. La nomination de Máire Geoghegan-Quinn témoigne de son calibre pour gérer ce portefeuille.» Janez Potocnik, l'actuel commissaire en charge de la science et de la recherche, a été affecté au poste de l'environnement. Très heureux de sa nouvelle nomination, il déclare: «La promotion du développement durable dans un monde de plus en plus interconnecté et fragile était au coeur de mon travail en tant que commissaire en charge de la science et de la recherche. Ce sera un plaisir de m'appuyer sur cette expérience dans la recherche pour poursuivre mon travail dans la politique environnementale.» M. Potocnik ajoutait que jusqu'à ce que le Parlement européen approuve sa nomination au poste de commissaire en charge de l'environnement, il resterait «totalement dévoué» à ses responsabilités de commissaire en charge de la science et de la recherche. Le président de la Commission, M. Barroso, décrit sa nouvelle équipe comme un «parfait mélange d'expérience et de nouvel état d'esprit». La nouvelle Commission est composée de 27 membres, dont 9 femmes. De nouveaux portefeuilles ont vu le jour: l'action en faveur du climat; les affaires intérieures; et la justice, les droits fondamentaux et la citoyenneté. «Je suis certain d'avoir assigné les bons portefeuilles aux bonnes personnes. J'ai reçu de nombreuses demandes, mais ces nominations sont le fruit de mes propres choix», expliquait M Barroso. «Je suis convaincu que les commissaires [...] apporteront une contribution déterminante à la relance durable de l'Europe et à l'établissement d'une économie de marché plus intelligente, sociale et écologique au service des citoyens.» Les commissaires désignés devront passer des auditions individuelles devant le Parlement européen avant d'être officiellement promus à leur nouveau poste. Ces sessions se dérouleront à la mi-janvier, et le vote final de l'intégralité de la nouvelle Commission se tiendra le 26 janvier.

Pays

Irlande, Slovénie

Articles connexes