Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Les européens de sexe masculin ont des agriculteurs pour ancêtres

Des chercheurs de l'université de Leicester au Royaume-Uni ont établi que la plupart des hommes européens descendent d'agriculteurs qui sont arrivés du Proche Orient il y a environ 10 000 ans. Les résultats de leur étude sont publiés dans le journal PLoS (Public Library of Sci...
Les européens de sexe masculin ont des agriculteurs pour ancêtres
Des chercheurs de l'université de Leicester au Royaume-Uni ont établi que la plupart des hommes européens descendent d'agriculteurs qui sont arrivés du Proche Orient il y a environ 10 000 ans. Les résultats de leur étude sont publiés dans le journal PLoS (Public Library of Science) Biology.

L'étude a été financée par la fondation Wellcome Trust du Royaume-Uni, et a porté sur la diversité du chromosome Y, lequel est transmis directement de père en fils.

On considère généralement que notre civilisation a débuté avec l'invention de l'agriculture. Auparavant, les hommes étaient des chasseurs-cueilleurs, qui se déplaçaient lorsque la nourriture s'épuisait. L'agriculture s'est introduite en Europe depuis le Croissant fertile, une région s'étendant des côtes est de la Méditerranée vers le Golfe Persique et la Mésopotamie, la zone entre les vallées du Tigre et de l'Euphrate.

L'agriculture a déclenché le changement social le plus important de toute l'histoire de la civilisation: elle a incité les hommes à se sédentariser, et la création d'une source plus fiable de nourriture a initié le développement de la population, jusqu'aux 7 milliards d'habitants que compte aujourd'hui la planète.

La question de savoir si l'agriculture s'est répandue au gré des migrations humaines ou par la diffusion des idées et des techniques agricole est encore débattue. Mais cette récente étude de la diversité génétique des populations modernes a quelque peu éclairci la situation.

Le professeur Mark Jobling, qui a conduit l'équipe de recherche, déclarait ainsi: «Nous avons étudié la lignée la plus répandue du chromosome Y en Europe, qui correspond à environ 110 millions d'hommes: elle montre un gradient régulier du sud-est vers le nord-ouest, atteignant presque les 100% en Irlande. Nous avons étudié la répartition de cette lignée, sa diversité dans les différentes régions d'Europe, et son ancienneté.» Les résultats suggèrent que cette lignée s'est répandue avec l'agriculture, depuis le Proche Orient.

Le Dr Patricia Balaresque, auteur principal, déclarait: «Au total, plus de 80% des chromosomes Y des européens viennent de ces agriculteurs. Par opposition, la plupart des lignées génétiques maternelles semblent venir des chasseurs-cueilleurs. Ceci suggère un avantage reproductif des agriculteurs sur les hommes locaux, lors de l'abandon des pratiques de chasse et de cueillette. Peut-être qu'à cette époque, l'agriculteur avait plus d'attrait.»

Source: Journal PLoS Biology

Informations connexes