Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La logistique électronique paneuropéenne fait son chemin

Les chaînes d'approvisionnement traditionnelles sont actuellement transformées en des chaînes d'approvisionnement modernes plus fiables et plus rapides grâce à des investissements importants dans les technologies de l'information. L'UE, pour sa part, a octroyé près de 2 millio...
La logistique électronique paneuropéenne fait son chemin
Les chaînes d'approvisionnement traditionnelles sont actuellement transformées en des chaînes d'approvisionnement modernes plus fiables et plus rapides grâce à des investissements importants dans les technologies de l'information. L'UE, pour sa part, a octroyé près de 2 millions d'euros au titre du septième programme-cadre (7e PC) de l'UE pour encourager ce changement. L'échelle de la demande du consommateur, ainsi que le besoin de prévoir avec précision et de répondre rapidement à cette demande, constituait le point de départ du projet ADVANCE («Advanced predictive-analysis-based decision-support engine for logistics»), qui développe un programme logiciel spécifique pour satisfaire ces besoins.

Les technologies disponibles sur Internet, associées à des progrès continus en développement de solutions logicielles pour la logistique, ont apporté un regain d'énergie sans précédent à la gestion de la chaîne d'approvisionnement, bien plus important que celui qu'avaient envisagé les personnes ayant pour la première fois eu l'idée d'une chaîne d'approvisionnement. L'échelle des solutions s'est élargie et le volume des transactions a augmenté à une vitesse fulgurante.

Et pourtant, les gestionnaires logistiques ont longtemps recherché une solution technologique qui offrirait un système sûr de planification et de programmation, offrant le maximum de bénéfices pour les envois en plusieurs étapes, selon différents modes de transport au sein d'un système majeur de traitement commercial.

Ce système devrait gérer des transactions domestiques et internationales dans une communauté d'échange logistique. Internet pourrait jouer le rôle de moyen de communication entre les commerçants et les clients. Les gestionnaires logistiques visaient un système qui offrirait des informations antérieures et en temps réel de manière rentable, aussi loin géographiquement parlant que possible. C'est là que le projet ADVANCE est entré en jeu en septembre cette année, pour offrir une solution logicielle.

Le système ADVANCE détournera les utilisateurs des solutions ardues et empiriques vers une solution intégrée englobant l'Europe entière en termes d'accès et de soutien. L'aide à la décision se basera sur l'historique des informations et des données en temps réel, l'utilisation d'outils de connectivité et les données comportant un avantage critique selon les propres critères d'une entreprise donnée.

«Ce système créera un moteur d'aide à la décision capable d'analyser un volume importante de données pour les entreprises pouvant accumuler plus d'un milliard de nouveaux éléments de données chaque année», explique le Dr Christopher Buckingham de l'université d'Aston au Royaume-Uni, partenaire du projet ADVANCE. «Ces données sont générées toutes les minutes tous les jours par des milliers de palettes voyageant dans des centaines de remorques à destination de plus d'un million de lieux répartis sur des centaines de milliers de codes postaux.»

Le Dr Aniko Ekart, également de l'université d'Aston, explique: «Les modèles et dépendances qui existe dans les données ne peuvent être traités que par des approches d'extraction de données intelligentes. [Le système ADVANCE] apportera une perspective double sur les exigences du transport associant une analyse instantanée pour guider les décisions à court terme sur les déploiements des camions ainsi que des programmations à long terme pour la gestion du comportement du réseau dans son ensemble.»

Les Drs Buckingham et Ekart travaillent sur ce projet avec une équipe d'ingénieurs du Computer and Automation Research Institute de l'Académie hongroise des sciences, coordinateur du projet ADVANCE et de l'université de Groningue, aux Pays-Bas.

Pour confirmer l'adage «C'est à l'oeuvre qu'on voit l'artisan», les partenaires d'ADVANCE projettent de tester le système résultant sur le réseau de distribution des principales sociétés européennes de logistique telles que Palletways (Royaume-Uni) et Technology Transfer Systems (Italie). L'intention est de montrer comment les théories et outils développées au cours du projet peuvent renforcer l'efficacité du système de transport pour les sociétés de logistique et réduire par la même occasion leur empreinte carbone.

Source: Université d'Aston

Informations connexes