Skip to main content

Article Category

Actualités

Article available in the folowing languages:

L'Europe développe un produit de conditionnement alimentaire innovant et durable

Nous sommes continuellement en mouvement et les produits destinés à nous faciliter la vie sont toujours bienvenus. Mais une condition importante est leur sûreté, ce qui est d'autant plus vrai pour l'industrie alimentaire. Lorsque les graisses, huiles et autres composants alime...

Nous sommes continuellement en mouvement et les produits destinés à nous faciliter la vie sont toujours bienvenus. Mais une condition importante est leur sûreté, ce qui est d'autant plus vrai pour l'industrie alimentaire. Lorsque les graisses, huiles et autres composants alimentaires s'oxydent, les aliments perdent leurs nutriments et couleurs. Ainsi, empêcher toute oxydation est absolument nécessaire pour l'emballage alimentaire. Une équipe de chercheurs financée par l'UE a développé un biomatériau à base de protéines de lactosérum en tant que solution commercialement viable à la production de films multifonctionnels à l'échelle industrielle. Cette innovation représente une avancée par rapport aux films traditionnels à base de produits pétrochimiques. Les résultats sont le fruit du projet WHEYLAYER («Whey protein-coated plastic films to replace expensive polymers and increase recyclability»), soutenu à hauteur de 2,5 millions d'euros au titre du thème «Recherche au profit des PME (petites et moyennes entreprises)» du septième programme-cadre de l'UE (7e PC). Ces résultats s'inscrivent dans le cadre d'un effort européen pour le développement de matériaux d'emballage durables dont la production serait rentable et écologique. L'industrie bénéficiera énormément de cette dernière innovation, car elle permettra de protéger les produits alimentaires de l'air, des moisissures et de toute contamination chimique ou biologique. L'avantage de ce développement est que les aliments resteront frais aussi longtemps que possible. Les méthodes actuelles se concentrent sur l'utilisation de polymères chers fabriqués à base de produits pétrochimiques comme les copolymères éthylène alcool vinylique (EVOH) comme matériau-barrière. La Société allemande de recherche sur le marché de l'emballage pense que plus de 640 kilomètres carrés de matériaux composites composé d'EVOH comme couche-barrière de l'oxygène seront fabriqués en Allemagne en 2014. Pour le projet WHEYLAYER, les ingrédients naturels du lactosérum prolongent la vie des produits alimentaires. Un avantage supplémentaire est que la couche de protéines de lactosérum est biodégradable. Commentant les résultats de leur étude, Markus Schmid, porte-parole d'un partenaire du projet pour le Fraunhofer Institute for Process Engineering and Packaging IVV en Allemagne, expliquait: «Nous sommes parvenus à développer une formule de protéine de lactosérum pouvant être utilisée comme matière première pour la couche-barrière dans le film alimentaire. Nous avons également développé un processus économiquement viable pouvant être utilisé pour produire des films multifonctionnels à l'échelle industrielle.» Pour ce faire, l'équipe allemande a d'abord purifié du lactosérum sucré et aigre, et ont produit des isolats de protéines extrêmement purs. Plusieurs méthodes de modification ont été testées pour obtenir des protéines durables aux propriétés de formation de films. Les protéines ont résisté aux charges mécaniques appliquées, car l'équipe les a mélangées avec différentes concentrations d'adoucissants et d'additifs, tous bioproduits. «Tous ces additifs sont des substances approuvées», commente M. Schmid. «Notre travail à l'IVV consistant à fabriquer un film multicouches de ce genre en utilisant la méthode dite bobine à bobine (roll-to-roll) est une véritable première.» La bonne nouvelle pour les entreprises désireuses d'utiliser des protéines de lactosérum est qu'elles n'ont que quelques modifications à apporter à leur site de production. L'équipe du projet a déjà déposé une demande de brevet pour cette technologie innovante. Mené par la Patronal de la Petita i Mitjana Empresa de Catalunya (PIMEC) en Espagne, le consortium WHEYLAYER comprend des experts allemands, espagnols, irlandais, italiens, hongrois et slovènes.Pour de plus amples informations, consulter: Fraunhofer Institute for Process Engineering and Packaging IVV: http://www.ivv.fraunhofer.de/index_e.html WHEYLAYER: http://www.wheylayer.eu/

Pays

Allemagne, Espagne, Hongrie, Irlande, Italie, Slovénie