Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le vieillissement: combien de temps pourrons-nous rester sains lors de nos vieilles années?

Le nombre de citoyens européens âgés de 65 ans et plus devrait doubler dans les 50 prochaines années; tandis que les données sur l'espérance de vie (EV) pour cette population européenne âgée nous aident à faire des prévisions pour l'avenir, elles ne nous disent qu'une partie d...
Le vieillissement: combien de temps pourrons-nous rester sains lors de nos vieilles années?
Le nombre de citoyens européens âgés de 65 ans et plus devrait doubler dans les 50 prochaines années; tandis que les données sur l'espérance de vie (EV) pour cette population européenne âgée nous aident à faire des prévisions pour l'avenir, elles ne nous disent qu'une partie de notre histoire. Il convient de découvrir combien d'années seront des années de bonne santé et les nouvelles données viennent d'être publiées pour chaque États membres de l'UE, montrant combien de temps il est possible de vivre sans handicap.

Ces chiffres d'espérance de vie en bonne santé ont été présentés lors de la première rencontre annuelle de l'European Joint Action on Healthy Life Years (EHLEIS) organisée à Paris le 19 avril par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), coordinateur de l'EHLEIS.

L'espérance de vie à la naissance est le nombre moyen d'années de vie d'un nouveau-né si les taux de mortalité au moment de la naissance ne changent pas. En 2009, l'EV à la naissance pour les hommes vivant dans l'un des 27 États membres de l'UE (UE-27) est de 79,7 ans, et les statistiques montrent qu'ils peuvent espérer 61,3 ans de vie en bonne santé, pour près de 80% de leur EV à la naissance. Pour la même année, les femmes de l'UE peuvent espérer vivre 62 années de vie en bonne santé, 75% de leur EV à la naissance: 82,6 ans.

L'espérance de vie en bonne santé est un important indicateur européen mis en place lors de la stratégie de Lisbonne pour évaluer la qualité de vie et l'état de santé fonctionnel des Européens. L'indicateur d'espérance de vie en bonne santé fait également partie des indicateurs européens de santé (ECHI), et a été établi comme la cible du premier Partenariat européen de l'innovation (PEI) sur le vieillissement actif et sain lancé en février 2011. L'objectif de cette initiative de PEI est d'assurer des soins durables à la population en vieillissement à long terme, dans le but d'augmenter de deux ans l'espérance de vie en bonne santé de l'UE d'ici 2020.

Les données montrent également qu'en 2010 dans l'UE, la Suède a la plus longue EV à la naissance, avec 79,6 ans pour les hommes. La Lituanie enregistre la plus courte, avec 68 ans. Les Suédois mâles peuvent vivre en bonne santé jusqu'à 71,7 ans, tandis que les Slovaques n'arrivent qu'à 52,3 ans en bonne santé.

Les résultats montrent que pour la période de 2008 à 2010, et malgré les faibles taux d'EV et d'EV en bonne santé pour les hommes, la Lituanie a connu le gain d'EV en bonne santé le plus important, à savoir presque trois ans, tandis que les Pays-Bas ont observé le plus gros déclin: une perte d'1,3 ans. Ainsi, la tendance d'espérance de santé en Europe a tendance à se rapprocher: l'écart entre la Lituanie et les Pays-Bas ont diminué de plus de quatre EV en bonne santé en trois ans.

En 2010, dans l'UE, la France et l'Espagne connaissaient la plus grande EV à la naissance (85,3 ans) pour les femmes et la Bulgarie la plus courte (77,4 ans), un écart de pratiquement 8 ans. En 2010, Malte comptait le taux d'EV en bonne santé le plus élevé (71,6 ans) pour les femmes contre 52,1 ans pour les femmes Slovaques.

La Lituanie a également connu le gain le plus important pour les femmes, 2,4 ans, sur la période de 2008 à 2010, confirmant l'observation faite pour les hommes, tandis que la Finlande a connu le déclin le plus important, à savoir 1,7 ans. Comme pour les hommes, les espérances de vie en bonne santé des femmes montrent une certaine convergence.

Les données d'EV en bonne santé sont obtenues en appliquant la prévalence de handicap observée dans la population générale selon un tableau de vie normale, pour distribuer les années de vie pour celles vécues avec un handicap et celles sans handicap. Pour l'indicateur d'EV en bonne santé, la prévalence de l'handicap provient de l'étude annuelle EU-SILC (European Union Statistics on Income and Living Conditions) coordonnée par EUROSTAT.

La prévalence de l'handicap est mesurée par une question générale sur les limites des activités: Ainsi, il est important de déterminer l'ampleur des individus est limitée pour au moins six mois, dus aux problèmes de santé dans les activités quotidiennes?

Source: Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM)

Informations connexes

Pays

  • France