CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Actualités

Français FR

Des chercheurs rapportent des résultats positifs suite à un essai de vaccin contre la leucémie

Des scientifiques du Royaume-Uni ont présenté les premiers résultats dans leur étude visant à traiter la leucémie à l'aide d'un vaccin WT1 DNA (gène 1 de la tumeur de Wilms, acide désoxyribonucléique), et les résultats sont prometteurs. L'équipe de l'université de Southampton ...

Des scientifiques du Royaume-Uni ont présenté les premiers résultats dans leur étude visant à traiter la leucémie à l'aide d'un vaccin WT1 DNA (gène 1 de la tumeur de Wilms, acide désoxyribonucléique), et les résultats sont prometteurs. L'équipe de l'université de Southampton a affirmé que les résultats présentaient des réactions fortes d'anticorps spécifiques au vaccin chez les patients vaccinés lors de l'essai. Les résultats préliminaires font partie de la phase II d'essai sur 31 sujets inscrits dans le groupe de leucémie myéloïde chronique (LMC). Il s'agit de la première étude de recherche qui combine la vaccination par ADN avec la distribution par électroporation d'antigènes WT1, en visant la stimulation des niveaux élevés et durables de réactions immunitaires. Les résultats pourraient conduire au développement de meilleurs résultats cliniques pour la leucémie. Les chercheurs ont également identifié des réactions immunitaires des lymphocytes T, telles que les cellules T tueuses, en affirmant que les réactions d'anticorps et de cellules T sont de bons indicateurs du potentiel du vaccin d'ADN pour traiter la maladie. Jusqu'à présent, 14 patients atteints de LMC participent à l'étude, et 13 patients atteints de LMC non vaccinés font partie du groupe de contrôle. Les chercheurs ont montré que le vaccin est sûr sur toute la ligne et bien toléré par les patients participant à l'étude. L'équipe prévoit d'évaluer les réactions immunitaires des lymphocytes T ainsi que l'effet de la vaccination sur le marqueur moléculaire BCR-ABL, une aberration chromosomique spécifique liée à la maladie de LMC. Grâce aux résultats préliminaires positifs obtenus avec le groupe vacciné, les chercheurs inscriront le groupe d'essai clinique de leucémie aiguë myéloïde (LAM) avec une cible totale de 37 sujets dans les groupes vacciné et de contrôle. «Ces données préliminaires présentent de fortes réactions immunes induites par le vaccin chez les sujets vaccinés dans le groupe de la LMC», affirmait le professeur Christian Ottensmeier de l'université de Southampton et chercheur principal de cette étude. «Nous avons hâte d'enrôler et de mettre à essai l'impact du vaccin chez des patients atteints de LAM, qui actuellement possèdent des options de traitement limitées et un faible taux de progression de survie.» Cette phase II d'essai clinique ouverte, multi-centrique analyse une thérapie immune fondée sur le vaccin par ADN pour traiter deux types de leucémie. Le vaccin par ADN est délivré à l'aide de la technologie d'électroporation d'Inovio Pharmaceuticals Inc. Les dernières données montrent que la leucémie est responsable de 222 000 décès à travers le monde et 300 000 nouveaux cas sont rapportés chaque année. Les experts ont identifié un lien étroit entre WT1 et ces types de cancer. Le professeur Ottensmeier a présenté les résultats initiaux de l'étude lors de la récente conférence DNA Vaccines 2012 en Californie, aux États-Unis. En commentant les résultats initiaux de l'étude, le directeur d'Inovio, le Dr J. Joseph Kim affirmait: «Les données préliminaires de la phase II nous donnent de l'espoir car ils montrent que le potentiel du vaccin WT1 ADN, administré à l'aide de notre technologie de distribution innovante, pour générer des cellules T et des anticorps résistants pour traiter la leucémie. Ces résultats suivent notre récente découverte scientifique représentée par nos données humaines qui montrent l'effet mortel puissant des cellules T généré par notre vaccin thérapeutique pour la dysplasie cervicale.»Pour de plus amples informations, consulter: Université de Southampton: http://www.southampton.ac.uk/