CORDIS
Résultats de la recherche de l’UE

CORDIS

Français FR

Actualités

Français FR

Les super moteurs éoliens représentent une percée technologique majeure

Exploiter au maximum l'énergie éolienne est l'objectif d'un nouveau projet, qui vise à fournir une percée importante en terme de solutions industrielles d'énergie éolienne offshore.

Le projet financé par l'UE, appelé SUPRAPOWER, travaille sur un moteur éolien offshore plus p...

Autre

Exploiter au maximum l'énergie éolienne est l'objectif d'un nouveau projet, qui vise à fournir une percée importante en terme de solutions industrielles d'énergie éolienne offshore.

Le projet financé par l'UE, appelé SUPRAPOWER, travaille sur un moteur éolien offshore plus puissant, fiable et léger. Le projet d'une durée de quatre ans regroupe l'expertise de neuf partenaires européens des mondes de l'industrie et de la science sous la coordination de Tecnalia en Espagne.

L'équipe SUPRAPOWER pense que les moteurs actuels ont besoin de nouvelles solutions afin de fournir une meilleure évolutivité de puissance, une réduction de poids et une meilleure fiabilité. En effet, leur taille et poids énormes font augmenter le coût des installations fixes et flottantes, ainsi que les coûts d'opération et de maintenance (O&M). Les fabricants se sont concentrés sur les moyens de réduire les coûts d'O&M des moteurs éoliens depuis quelque temps déjà.

C'est sur ce point que l'équipe de Tecnalia pense avoir la capacité de moyens de superconduction. Elle considère cela comme le moyen d'établir une installation efficace, robuste et compacte avec un générateur supraconducteur de 10 MW. Cela contribuera à des économies substantielles d'énergie et de matières premières, et prolongera la vie de fonctionnement du moteur.

En effet, la supraconductivité représente un domaine sur lequel un des collaborateurs du projet, le département d'ingénierie cryogénique de l'Institut Karlsruhe de technologie (KIT), se concentre. Des chercheurs spécialisés dans la physique technique travaillent sur les moyens de garantir que le générateur supraconducteur puisse fonctionner efficacement en développant un cryostat rotatif pouvant refroidir des bobines supraconductrices à moins de 253 degrés Celsius. Cette température est cruciale afin d'assurer que le courant électrique circule sans résistance. En-deçà d'une certaine température, les superconducteurs ne rencontrent aucune résistance électrique et font circuler l'électricité sans aucune perte.

Le Dr Holger Neumann, responsable du département d'ingénierie cryogénique, explique par ailleurs: «Étant donné que la performance de refroidissement de tels refroidisseurs est limitée, nous devons s'assurer que la chaleur entre eux et les bobines supraconductrices est également transmise. Par ailleurs, nous devons prendre en compte l'influence de la rotation sur les caloducs que nous sommes susceptibles d'utiliser. D'autre part, le cryostat a besoin d'une isolation thermique très efficace.»

Le coordinateur du projet, Iker Marino Bilbao du département énergie et environnement de Technalia, ajoute, «Nos principaux objectifs pour la première année est de valider le concept modulaire du cryostat rotatif. Par la suite, nous produirons une conception conceptuelle du générateur supraconducteur d'échelle, mais aussi la conception, fabrication et les bobines supraconductrices d'essai pour la construction de bobines de générateur (un générateur à l'échelle de 500 kW) en 2014. Ils seront mis à essai en laboratoire.»

Par conséquent, leurs solutions innovantes promettent de réduire le poids de la tête du moteur et la taille générale, ce qui réduira le coût de fabrication des moteurs de 30%.

L'énergie éolienne devrait contribuer de façon significative à faire baisser l'énergie inefficace en Europe. L'UE s'est fixé pour objectif de réduire ses émissions de 20% par rapport aux taux de 1990 dans le cadres des efforts visant à réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre et de stimuler la sécurité énergétique.

Pays

Allemagne, Espagne