Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Une étude rentable sur les protéines grâce à la robotique

Une nouvelle méthode, efficace et rentable, d'étudier le mouvement des protéines dans le corps a été élaboré grâce à un projet financé par l'UE. Profitant du fait que les protéines et les bras de robot se meuvent de la même manière, l'équipe du projet COMPMECH a pu adapter cer...
Une étude rentable sur les protéines grâce à la robotique
Une nouvelle méthode, efficace et rentable, d'étudier le mouvement des protéines dans le corps a été élaboré grâce à un projet financé par l'UE. Profitant du fait que les protéines et les bras de robot se meuvent de la même manière, l'équipe du projet COMPMECH a pu adapter certains algorithmes pour simuler le comportement des protéines.

À l'aide de ces nouveaux algorithmes de synthèse, les scientifiques pourront découvrir, avec plus de précision que jamais auparavant, comment fonctionne les mouvements des protéines. Cela est d'une grande importance scientifique car les protéines jouent un rôle crucial dans notre corps. Elles sont, en effet, impliquées dans la plupart des processus biologiques.

L'étude des protéines est aujourd'hui l'un des domaines les plus intéressants et collaboratifs de la science. De plus en plus de disciplines, y compris la physique, la biologie, les mathématiques et l'ingénierie, collaborent pour explorer ces blocs de base de la vie. Alors qu'elles sont utilisées statiquement pour, par exemple, la création de la peau et des muscles, elles sont également dynamiques, et peuvent, combinées à d'autres produits chimiques, effectuer des fonctions spécifiques dans le corps.

Jusqu'à présent, un certain nombre de méthodes ont été utilisées pour étudier les structures de protéines statiques, y compris la cristallographie par rayons X et la résonance magnétique nucléaire. Cependant, ces méthodes ne sont d'aucune utilité pour les protéines en mouvement; il faut utiliser des méthodes analytiques, des simulations informatiques. Cela est, cependant, souvent trop coûteux car nécessitant des superordinateurs pour faire des calculs qui pourraient prendre des jours.

Une des plus grandes difficultés réside dans la nature des mouvements des protéines elles-mêmes. Elles ont la capacité de se déplacer d'une manière similaire à celle des mouvements de nos bras. L'un des objectifs du projet COMPMECH est d'analyser la possibilité que l'adaptation d'algorithmes robotiques puisse mener à une nouvelle façon d'enquêter sur les mouvements des protéines. L'ingénierie a joué un rôle crucial dans ce projet en développant le logiciel capable d'étudier le mouvement des protéines plus rapidement et de manière moins onéreuse que jamais auparavant.

Le groupe de recherche COMPMECH s'est concentré sur quatre protéines dans deux situations différentes. La première portait sur la manière avec laquelle les protéines se déplacent pour accomplir leurs fonctions, et la seconde sur comment elles parviennent à former une structure en trois dimensions; les protéines sont de longues chaînes qui se replient sur elles-mêmes.

Cette méthode simplifiée d'étude des mouvements des protéines facilitera le travail des chercheurs impliqués dans les protéines. Cette innovation a également des conséquences médicales potentielles. Les protéines ne participent pas uniquement à la plupart des processus biologiques; elles participent également à certaines maladies, comme le cancer ou la maladie d'Alzheimer. Le contrôle des mouvements des protéines pourrait donc ouvrir de nouvelles possibilités de traitement.

COMPMECH était coordonné par le Département de mécanique de la Faculté d'ingénierie de Bilbao en Espagne.

Source: Elhuyar Fundazioa

Informations connexes