Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

La promesse d'une efficacité énergétique renforcée sur les îles d'Europe

L'UE est composée de 28 États membres, mais elle compte des milliers d'îles dispersées dans ses mers, de l'Atlantique Nord à la Méditerranée. Le climat et les cultures de ces îles varient, mais la plupart des problèmes qu'elles rencontrent, notamment au niveau de l'efficacité ...
La promesse d'une efficacité énergétique renforcée sur les îles d'Europe
L'UE est composée de 28 États membres, mais elle compte des milliers d'îles dispersées dans ses mers, de l'Atlantique Nord à la Méditerranée. Le climat et les cultures de ces îles varient, mais la plupart des problèmes qu'elles rencontrent, notamment au niveau de l'efficacité énergétique, sont sensiblement identiques.

Ainsi, le projet européen PROMISE, lancé en juin 2011 et financé par la Commission européenne dans le cadre du programme Énergie intelligente pour l'Europe (EIE), a encouragé les économies d'énergie auprès des ménages sur quatre îles. En partageant des informations et leur expérience, les agences de l'énergie de divers membres de l'UE, dont Samsø (Danemark), Rhodes (Grèce) et Ténérife (Espagne) ainsi que l'Islande, visait à promouvoir des méthodes testées et éprouvées pour réduire la consommation d'énergie des ménages.

Les réussites du projet ont récemment été présentées lors de la conférence européenne de sensibilisation intitulée «Save Energy Now», qui s'est tenue à Bruxelles en avril 2013. Elle a contribué à consolider la coopération entre les îles, et a donné lieu à une coopération approfondie avec six autres îles. Ces nouveaux «amis insulaires» auront accès aux outils et méthodes développés au cours du projet,

qui comprennent des vérifications énergétiques des domiciles et des cours d'auto-apprentissage, développés afin que les utilisateurs puissent apprendre à effectuer eux-mêmes des vérifications énergétiques chez eux. Ce cours contient un tableau Excel qui les aidera dans cette tâche.

Des calculateurs en ligne de l'efficacité énergétique ont également été utilisés tout au long du projet. L'Agence islandaise pour l'énergie a développé plusieurs calculateurs en ligne pour aider les consommateurs à prendre des décisions relatives à l'efficacité énergétique quant à leurs habitations, automobiles et transports. Certains de ces calculateurs ont été traduits en anglais, et vous pouvez désormais trouver sur le site du projet des liens vers ces derniers, y compris une brève description.

Des séminaires scolaires visant à sensibiliser les écoliers et leurs enseignants quant à la façon d'économiser l'énergie ont également été organisés. Un rapport intitulé «Interactive Energy Saving Seminars in Schools» (séminaires interactifs sur les économies d'énergie dans les écoles), qui comprend des illustrations, a été publié. Une liste de conseils sur les économies d'énergie destinés aux publications des médias a également été développé, et une application pour smartphones appelée «Eco Calc» a été créée.

Grâce à ces outils, le projet a enregistré des économies d'énergie constantes de 1000 à 8000 kilowatt/heures par ménage, selon le climat local, ou des économies de 5 à 20% par ménage. D'importantes économies ont également été réalisées grâce à l'amélioration de l'enveloppe des bâtiments (par exemple, l'amélioration de l'isolation) et le remplacement des appareils de chauffage. Des économies d'énergie ont également été réalisées par les consommateurs qui ont changé leurs habitudes de consommation énergétique.

Dans l'ensemble, le projet devrait contribuer d'une certaine façon à soutenir les objectifs énergétiques que la Commission européenne s'est fixés à l'horizon 2020, à savoir une réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre, une augmentation de 20% de la part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique et des économies d'énergie atteignant 20% dans la consommation énergétique en UE. En effet, la consommation d'électricité des ménages est une source majeure d'émissions de gaz à effet de serre. Cette situation s'est aggravée ces dernières années en raison de la demande croissante d'énergie à des fins domestiques, s'expliquant en partie par des maisons plus grandes, de nouveaux appareils ménagers et une augmentation des équipements électriques.

La méthode et les résultats du projet PROMISE, qui devrait s'achever en novembre 2013, ont été diffusés et débattus lors de plusieurs conférences récentes, notamment la 4e conférence internationale sur les sources d'énergie renouvelables et l'efficacité énergétique ainsi qu'à la 7e conférence internationale sur l'efficacité énergétique dans les appareils électroménagers et l'éclairage dans les foyers.

Informations connexes