Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le programme ESPRIT introduit de nouvelles procédures en vue d'améliorer sa flexibilité

Le programme spécifique de la Communauté dans le domaine des technologies de l'information (ESPRIT) a introduit un certain nombre de procédures nouvelles en vue d'accroître sa flexibilité et son accessibilité aux participants potentiels.

Au cours de l'année écoulée, il a intr...
Le programme spécifique de la Communauté dans le domaine des technologies de l'information (ESPRIT) a introduit un certain nombre de procédures nouvelles en vue d'accroître sa flexibilité et son accessibilité aux participants potentiels.

Au cours de l'année écoulée, il a introduit les mesures suivantes:

- Un programme de travail révisable: le programme de travail, qui décrit les tâches techniques et les mesures d'aide pour lesquelles le programme invite des propositions, est adapté chaque année pour tenir compte des priorités changeantes de l'industrie;
- Des appels plus fréquents et plus ciblés, annoncés bien à l'avance, afin de permettre aux auteurs des propositions de faire des projets. Cela aidera également le programme à coordonner ses activités avec celles d'autres programmes spécifiques, notamment les programmes ACTS et TELEMATICS. D'une manière plus générale, les modalités de mise en oeuvre du programme seront progressivement adaptées de manière à tenir compte des faits nouveaux et de l'évolution des tendances;
- Des évaluations à deux étapes: cela signifie que, pour la première évaluation, une proposition courte et relativement peu coûteuse peut être soumise. Sur la base de l'évaluation de cette proposition, une autre proposition complète peut alors être demandée;
- La possibilité de soumission continue dans certains domaines: cela permet de mieux faire concorder le choix du moment pour les travaux effectués dans le cadre du programme ESPRIT avec les événements extérieurs;
- Une évaluation et une procédure d'adjudication des contrats plus rapides: un contrat peut être signé et les travaux peuvent commencer dans les six mois qui suivent la date de clôture pour l'appel, à condition que la proposition soit bien formulée et que les partenaires dans le consortium parviennent à temps à un consensus

Les principaux objectifs du programme ont également été légèrement modifiés. L'accent avait été mis auparavant sur l'encouragement à la coopération entre les entreprises de TI et sur le renforcement de l'industrie des technologies de l'information de l'UE. Dans l'avenir, l'effort visera dans une mesure toujours croissante à favoriser la mise au point des services et des technologies étayant la société de l'information en construction. Pour accomplir cette tâche efficacement, il faudra accorder une plus grande attention aux besoins des utilisateurs et du marché.

Le programme a pour but d'améliorer la compétitivité de tous les secteurs industriels de l'UE (et pas seulement celle du secteur des technologies de l'information) et de contribuer à l'amélioration de la qualité de la vie. Cela implique notamment:

- Un accent accru sur la dissémination des meilleures pratiques, l'encouragement de la collaboration entre utilisateurs et fournisseurs, une assistance aux entreprises pour les aider à avoir accès aux technologies nouvelles, la nécessité de rendre ces technologies faciles à utiliser ainsi qu'une formation à leur emploi;
- Le lancement d'initiatives pour aider les PME à participer au programme et à tirer profit des résultats;
- Un effort accru de coordination des travaux effectués dans le contexte des initiatives des Etats membres et en collaboration avec les pays en dehors de l'Europe;
- Un plus grand investissement dans la diffusion des résultats et dans l'assistance fournie pour faciliter leur commercialisation ainsi que l'accroissement de leur impact, par exemple en menant des actions de transfert de technologie et en utilisant le World Wide Web.

L'édification de la société de l'information nécessite un effort de grande envergure faisant intervenir des changements juridiques et réglementaires, des initiatives dans les villes et les régions, la modification des programmes d'enseignement et de formation ainsi que des changements dans la mise au point de nouveaux services. Les activités de recherche et développement en technologies de l'information constituent un élément clé de cet effort, en fournissant de nouveaux outils et de nouvelles technologies, en disséminant les meilleures pratiques, en réduisant les coûts et en aidant à la formation des membres des professions libérales et à l'élaboration des normes. ESPRIT contribue à cet effort au niveau européen.

Publiée récemment, la brochure intitulée "Application de la technologie de l'information - 101 Résultats obtenus au titre du programme ESPRIT" illustre la contribution apportée par le programme à la fourniture des éléments nécessaires à l'édification de la société de l'information. Les résultats des projets ont abouti à:

- La mise au point de méthodes plus efficaces pour l'organisation des entreprises et de la fabrication, ce qui a permis de réduire les coûts, le gaspillage et la pollution;
- L'accélération de l'innovation grâce à la stimulation de l'accès à l'information en temps opportun, à la communication entre collègues et aux outils de développement;
- La création de nouveaux produits et services et de nouvelles possibilités d'emploi;
- La mise en place d'une basepour la prestation plus efficace des services publics et pour un gouvernement et une administration plus accessibles.

L'exposition CETI 95 a présenté un éventail de résultats atteints grâce au programme ESPRIT:

- L'Europe est maintenant un important fabricant d'écrans plats suite aux travaux effectués dans le cadre des projets ECAM par la Flat Panel Display Co. (Philips, Thomson-LCD, Sagam, Merck). Les écrans plats sont des composants essentiels pour une forte proportion de produits incorporant les TI (Technologies de visualisation);
- L'accès aux grandes bases de données multimédias pour des applications dans le domaine des déplacements, de la culture et des loisirs a été facilité par la mise au point d'un certain nombre de technologies conviviales (projets INTUITIVE, IMPROVE-VAMP, EPOCH/EDS);
- Des technologies de l'information qui peuvent sauver des vies et réduire les souffrances ont été mises au point dans le cadre de CHARADE (maîtrise des incendies de forêt), PLANAR (système d'information sur les patients à l'usage des hôpitaux) et NAOPIA (reconnaissance des empreintes digitales);
- Des travaux dont les résultats ont permis de réduire les rebuts dans la fabrication en rendant possible l'inspection automatique des pièces ont été menés dans un certain nombre de projets.

A ce jour, il y a eu quatre appels à propositions dans le cadre du programme ESPRIT. Le cinquième appel à propositions sera publié le 15 décembre 1995. Plus de 1 700 propositions ont été reçues dans le cadre des deux premiers appels, dont 430 ont été sélectionnées en vue d'un financement. Le budget total alloué à ces propositions est d'environ 500 millions d'écus. Plus de 500 propositions ont été reçues dans le cadre du troisième appel à propositions, publié le 15 juin 1995. Ces propositions sont toujours en cours d'évaluation. Les utilisateurs jouent un rôle important. Dans les deux premiers appels, près de 38 % de la totalité des participants étaient des industries utilisatrices.

Le programme de travail d'ESPRIT est en cours de révision. La nouvelle édition sera disponible au début de 1996. Les modifications apportées au contenu seront relativement modestes et reflèteront l'évolution des besoins de l'industrie et les avis émanant de nombreux milieux qui ont été reçus par le programme.


Source: Commission européenne, DG III
DE EN

Informations connexes