Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Aide de l'UE à la réhabilitation du bassin de la mer d'Aral

Le 21 novembre 1995, dans le cadre du projet TACIS WARMAP (Gestion des ressources hydrauliques et de la production agricole en Asie centrale), la DG I de la Commission européenne a reçu une délégation de haut niveau composée des cinq ministres d'Asie centrale responsables des ...
Le 21 novembre 1995, dans le cadre du projet TACIS WARMAP (Gestion des ressources hydrauliques et de la production agricole en Asie centrale), la DG I de la Commission européenne a reçu une délégation de haut niveau composée des cinq ministres d'Asie centrale responsables des ressources hydrauliques et d'autres responsables importants de cette région, chargés du problème de la mer d'Aral.

En 1992, les républiques asiatiques du Kazakhstan, du Khirghizistan, du Tadjikistan, du Turkménistan et de l'Ouzbékistan ont demandé à l'Union européenne de les aider à améliorer la gestion des ressources aquatiques et des systèmes intégrés de production des récoltes, pour tenter de résoudre la crise écologique qui afflige le bassin de la mer d'Aral.

Le projet WARMAP a été établi par l'UE en février 1995, à la suite de ces demandes d'assistance. Ce projet, qui s'étalera sur deux ans, doit recevoir un total de 4,5 millions d'ECU au titre du programme communautaire TACIS et dans le cadre du Programme d'action inter-étatique de 1995 (subsidiaire du programme TACIS). Une somme supplémentaire d'un million d'ECU est prévue pour les activités de l'Union européenne dans le bassin de la mer d'Aral.

L'UE apporte également une aide au Comité exécutif du Conseil inter-étatique de la mer d'Aral, qui est l'autorité exécutive locale du projet, notamment en nommant desexperts-conseil complétant les experts locaux.

Ce projet a pour objectifs de:

- fournir le cadre administratif et technique nécessaire aux programmes de développement concernant l'utilisation, l'attribution et la gestion des ressources hydrauliques, dans le bassin de la mer d'Aral;
- de décider de la répartition des ressources entre les consommateurs industriels et particuliers, en respectant des critères sains de rentabilité, de justice et d'écologie;
- de faire en sorte que l'on tienne compte de la préservation de la qualité de l'eau et de son utilisation en aval;
- d'obtenir une meilleure utilisation des systèmes et institutions existants tout en introduisant des concepts de rentabilité et une comptabilité environnementale pour faire prendre conscience des avantages de la nouvelle politique;
- d'aider au développement de technologies nouvelles pour l'attribution et la gestion des ressources hydrauliques en agriculture.

Dans cette tâche, l'EC-ICAS a été aidé par des groupes de travail régionaux et nationaux des Républiques d'Asie centrale qui ont préparé des rapports comprenant des propositions de programmes d'action. Ces propositions ont été soumises à l'approbation de l'EC-ICAS et de l'UE.

Une réunion des bailleurs de fonds devrait examiner, au cours des mois à venir, les perspectives d'avenir et les besoins d'investissement du Programme pour le bassin de la mer d'Aral, ainsi que les intruments de financement potentiels. Cette réunion sera organisée par l'EC-ICAS avec l'aide de la Banque mondiale.

Source: Commission européenne, Service du Porte-parole
DE EN

Informations connexes

Programmes