Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Etude de l'OIE sur les courtiers en technologie implantés en Europe: Récapitulatif

La Commission européenne, DG XIII, vient de publier les résultats d'une étude, réalisée par l'OIE (Observatoire de l'Innovation en Europe) sur le développement actuel des services de courtage en technologie sur l'ensemble du territoire de l'Union européenne.

Les résultats de ...
La Commission européenne, DG XIII, vient de publier les résultats d'une étude, réalisée par l'OIE (Observatoire de l'Innovation en Europe) sur le développement actuel des services de courtage en technologie sur l'ensemble du territoire de l'Union européenne.

Les résultats de cette étude sont répartis en trois tomes:

- Courtiers en technologie en Europe: récapitulatif (Tome 1);
- Courtiers en technologie en Europe: rapports nationaux relatifs à l'Union européenne, aux Etats-Unis et au Japon (Tome 2);
- Courtiers en technologie en Europe: Annuaire (Tome 3).

En fait, le courtage en technologie ne constitue que l'un des segments dans l'éventail des services de transfert de technologie offerts par ce secteur. Il faut noter que l'enquête de l'OIE a porté sur 336 prestataires de services de courtage en technologie, localisés dans douze pays. Ceux-ci figurent d'ailleurs dans l'annuaire OIE des courtiers en technologie (Tome 3/3).

Quant au récapitulatif de l'étude (Tome 1/1), il s'articule autour des points suivants:

- Objectifs et méthodologie de l'étude;
- Définitions utilisées;
- Principales conclusions de l'étude;
- Recommandations;
- Panorama de la structure générale de la profession en Europe.

L'ouvrage analyse le rôle assumé par les courtiers en technologie du point de vue structure, gamme des activités, importance de la profession au sein du contexte plus large des services de développement de la technologie, et évolution de ce métier.

Dans ses conclusions, le rapport constate que même si la croissance soutenue des activités de recherche dans les laboratoires du secteur privé et public, à la fois en volume et en complexité, offre aux PME un nombre croissant d'opportunités technologiques, il faut signaler que les coûts et les risques liés à ces opérations ne laissent qu'une marge d'erreur très étroite. Or c'est justement dans ces circonstances que les courtiers professionnels en technologie sont susceptibles d'apporter une contribution essentielle aux entreprises, et en particulier aux PME, désireuses d'optimaliser les résultats de leurs activités de recherche, tout comme à celles qui cherchent à se diversifier, en les aidant à puiser dans les ressources de technologies déjà développées, plutôt que de se diriger vers un programme de R&D qui peut se révéler onéreux et risqué.

Il convient de remarquer que, depuis plusieurs années, les gouvernements nationaux, d'une part, et les instances européennes d'autre part, par le truchement du Programme stratégique pour l'Innovation et le Transfert de Technologie (SPRINT), ont encouragé l'expansion des services de courtage en technologie.

Source: Commission européenne, DG XIII
DE EN

Informations connexes