Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Analyse coûts-avantages des projets soutenus dans le cadre du programme THERMIE (1990-1994)

Nombre des projets de grande envergure soutenus dans le cadre du programme de la Communauté européenne consacré à la promotion des technologies énergétiques en Europe (1990-1994), connu sous le nom de programme THERMIE, en sont toujours aux premiers stades de leur réalisation ...
Nombre des projets de grande envergure soutenus dans le cadre du programme de la Communauté européenne consacré à la promotion des technologies énergétiques en Europe (1990-1994), connu sous le nom de programme THERMIE, en sont toujours aux premiers stades de leur réalisation de sorte que leur impact à long terme peut uniquement être évalué. Cependant, une analyse coûts-avantages exhaustivedes projets soutenus entre 1990 et 1994 a examiné leur potentiel d'économies d'énergie et/ou de remplacement: les résultats prévoient des économies d'énergie annuelles de l'ordre de 1 million de tonnes d'équivalent pétrole (tep) pour les projets THERMIE à eux seuls.

Au-delà de ce résultat,on s'attend à ce que les activités de démonstration et de promotion menées dans le cadre de THERMIE afin d'encourager les technologies d'application contribuent en fin de compte à la reproduction des projets par d'autres opérateurs dans toute l'Union. Selon une évaluation prudente d'un taux de reproduction, l'analyse coûts-avantages qui a été réalisée suggère que les projets THERMIE pourraient induire des économies d'énergie annuelles de 12,5 millions de tep. Pour toute la durée de vie des technologies, ces impacts représenteraient au total 235 millions de tep. Exprimé en termes de réduction des émissions gazeuses, ce chiffre pourrait se traduire par les importants impacts suivants:

- 944 millions de tonnes de CO2
- 7,1 millions de tonnes de SO2
- 3,1 millions de tonnes de Nox
- 0,43 million de tonnes de composés organiques volatils (COV)
- 2,3 millions de tonnes de CO.

L'analyse suggère également que de nombreux projets THERMIE ont de fortes chances d'être transformés en "réussites commerciales". Elle prévoit un accroissement de 2,065 milliards d'ECU du produit intérieur brut (PIB) de l'UE par suite de ce programme, avec des investissements d'un montant total de 6 millions d'ECU réalisés par les entreprises de l'UE dans ces technologies.

L'analyse coûts-avantages met également en évidence les avantages continus qui résulteront du programme THERMIE. Pour les projets soutenus durant la période 1990-1994, chaque ECU en termes de soutien communautaire devrait produire 27 ECU en termes d'avantages, dont de nouveaux accroissements du rendement énergétique ainsi que d'autres réductions des émissions gazeuses.


Source: Commission européenne, DG XVII
DE EN

Informations connexes

Programmes