Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le commissaire Kinnock préconise la mise en oeuvre de stratégies plus efficaces dans le domaine des transports

Dans un discours prononcé à la Conférence de l'UITP sur le réseau pour les citoyens tenue à Bruxelles le 23 avril 1996, M. Kinnock, commissaire responsable des transports, a déclaré que la nécessité de mettre en oeuvre des stratégies de transport efficaces dans l'Union europée...
Dans un discours prononcé à la Conférence de l'UITP sur le réseau pour les citoyens tenue à Bruxelles le 23 avril 1996, M. Kinnock, commissaire responsable des transports, a déclaré que la nécessité de mettre en oeuvre des stratégies de transport efficaces dans l'Union européenne était devenue vitale.

M. Kinnock répondait aux observations de l'UITP (Union internationale des transports publics) sur le Livre vert de la Commission sur les transports publics, publié en janvier 1996.

Etant donné que, selon les prévision, le volume du trafic dans l'UE doublera au cours des 20 années à venir, M. Kinnock a souligné la nécessité de systèmes de transport de passagers de qualité dans l'ensemble de l'UE et d'une utilisation plus rationnelle, plus rentable et plus respectueuse de l'environnement des infrastructures existantes.

Nombre des actions nécessaires pour assurer la décongestion de la circulation et une mobilité durable doivent être entreprises au niveau national, régional et local. Une stratégie d'ensemble est nécessaire qui associe:

- des mesures visant à promouvoir une utilisation plus efficace des infrastructures et en particulier de la capacité routière
- des réponses aux besoins des personnes qui ne possèdent pas de voiture particulière
- de nouvelles infrastructures, lorsque cela est acceptable sur le plan de l'environnement et réalisable du point de vue économique
-la reconnaissance active de la nécessité de veiller à ce que les décisions en matière de planification tiennent compte de leurs effets sur la demande de transports.

M. Kinnock a examiner les moyens de réduire les embouteillages, y compris les développements technologiques (comme l'utilisation accrue de la télématique et des systèmes d'information sur la circulation) et la possibilité d'utiliser les recettes provenant de la tarification routière pour financer des améliorations dans les transports publics urbains. Le Livre vert attire l'attention sur les nombreux exemples de bonnes pratiques qui existent déjà dans ce domaine, comme les innovations en matière de création ou de rénovation de gares d'autobus intégrées, de technologies de l'information à l'usage des passagers, de nouveaux systèmes ferroviaires et de métro léger.

M. Kinnock s'est félicité des critères utilisés pour mesurer l'excellence dans le réseau pour les citoyens, dont l'accessibilité, l'intermodalité, la facilité d'utilisation pour les personnes à mobilité réduite, la desserte assurée par les services, un prix abordable, la sûreté et la sécurité, la dotation en personnel, la commodité des déplacements et les incidences sur l'environnement.

En ce qui concerne le soutien accordé par la Commission, les politiques et les fonds de la Communauté en matière de recherche et développement ont d'ores et déjà aidé à la mise au point d'autobus à plancher surbaissé qui améliorent l'accessibilité. En outre, la Commission examine les moyens de faciliter l'application initiale des résultats de la recherche afin que les projets viables puissent être concrétisés. Un projet de recherche (ISOTOPE) a été mis en place, dans le cadre du programme de RDT dans le domaine des transports, pour définir comment les structures organisationnelles et les relations contractuelles pourraient être améliorées.

Les projets de transports publics de passagers continueront à être soutenus au moyen des fonds sociaux et de développement régional, tandis que, au titre du budget consacré aux réseaux de transeuropéens, la mise en place de liaisons qui assurent l'interconnexion avec les systèmes locaux de transports publics sera favorisée.

La Commission va également veiller à ce que la législation communautaire tienne pleinement compte des avantages des transports publics et de l'impact des normes techniques sur l'utilisation et le fonctionnement des transports publics.

Un Forum sur le réseau pour les citoyens sera organisé à Bruxelles en juin 1996 pour permettre aux parties intéressées de faire connaître leurs vues sur la politique communautaire des transports et sur le Livre vert. Le processus initial de consultation sur le Livre vert se poursuivra jusqu'à la fin juillet et la Commission proposera de nouvelles mesures à la lumière des observations faites lors du Forum.


Source: Commission européenne, Service du Porte-parole
DE EN

Informations connexes

Programmes

Thèmes

Transports