Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Le génome de la levure est complètement élucidé grâce aux travaux de recherche financés par l'UE

Pour la première fois, un réseau de quelque 100 laboratoires de recherche a élucidé la totalité du génome d'un organisme vivant complexe, en l'occurrence la levure. Cette réussite scientifique est en grande partie le résultat d'un projet financé par la Commission européenne et...
Pour la première fois, un réseau de quelque 100 laboratoires de recherche a élucidé la totalité du génome d'un organisme vivant complexe, en l'occurrence la levure. Cette réussite scientifique est en grande partie le résultat d'un projet financé par la Commission européenne et qui a débuté il y a sept ans.

Près de 100 laboratoires européens, travaillant en étroite collaboration les uns avec les autres, ainsi qu'avec des laboratoires des Etats-Unis, du Canada et du Japon, ont participé aux travaux de recherche. Une stratégie de réseau a été adoptée pour répartir le travail entre les laboratoires participants. Le projet initial, lancé en 1989, rassemblait 37 laboratoires. Ce réseau a établi la séquence complète du chromosome III en 1992. A l'époque, il s'agissait de la plus longue séquence continue d'ADN connue. Le projet a ensuite été étendu pour inclure tous les chromosomes de la levure, soit 16 au total. Les laboratoires du réseau ont envoyé l'information qu'ils ont déchiffrée au Martinsried Institut fur Protein Sequence en Allemagne, qui a assemblé les différentes séquences dans le bon ordre.

Les recherches sur la levure seront d'une utilité considérable à la communauté médicale, car plus de 50% des 6000 gènes identifiés sont très similaires à des gènes humains. Les informations recueillies sur ces gènes seront mises à profit pour ouvrir la porte à des recherches portant sur le cancer et d'autres maladies humaines. Les résultats présenteront également un très grand intérêt pour les spécialistes des sciences alimentaires, la levure étant en effet très largement utilisée dans l'industrie agro-alimentaire.

Au total, 55% du génome de la levure a été séquencé grâce à la Commission, avec une contribution de 17,1 millions au titre des programmes spécifiques de RDT de la Communauté dans le domaine de la biotechnologie, BRIDGE and BIOTECH.

La Communauté européenne, également dans le cadre du programme BIOTECH, contribue au stade suivant des recherches, à savoir découvrir la fonction précise de chacun des gènes. Ces travaux sont menés par un autre réseau de 144 laboratoires appelé EUROFAN.


Source: Commission européenne, Service du Porte-parole
DE EN

Informations connexes