Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Audience du Parlement sur le rendement énergétique

Le Comité du Parlement européen sur la recherche, le développement technologique et l'énergie a tenu une audience publique intitulée " Le rendement énergétique - la voie à suivre" le 23 avril 1996, à Bruxelles.

Cette audience avait pour objectif de définir des moyens de mener...
Le Comité du Parlement européen sur la recherche, le développement technologique et l'énergie a tenu une audience publique intitulée " Le rendement énergétique - la voie à suivre" le 23 avril 1996, à Bruxelles.

Cette audience avait pour objectif de définir des moyens de mener une action efficace pour atteindre les objectifs stratégiques fixés pour la réduction de la consommation d'énergie par des mesures d'amélioration du rendement énergétique. Comme les observateurs du secteur de l'énergie reconnaissent dans l'ensemble qu'il serait possible d'économiser jusqu'à un cinquième de l'énergie consommée actuellement par la mise en oeuvre de mesures sensées et raisonnables d'amélioration du rendement énergétique, le Parlement est désireux de poursuivre l'introduction d'une législation spécifique visant à réaliser cette réduction de la consommation.

La directive proposée récemment par la Commission, qui introduit des techniques de planification rationnelle dans les secteurs de la distribution du gaz et de l'électricité formait le contexte de l'audience. Les participants se divisaient clairement entre les partisans de la proposition de "planification intégrée des ressources" (PIR) et leurs adversaires, à savoir les fournisseurs de gaz et d'électricité. Ceux-ci affirmaient que leur secteur était déjà partisan de la PIR et que la proposition de la Commission constituait une solution trop bureaucratique au problème. La question de la compatibilité de la directive proposée avec la tentative parallèle visant à libéraliser les marchés du gaz et de l'électricité a également été soulevée.

Le rapporteur du comité pour la directive proposée a conclu que les craintes que les gouvernements ou la Commission fassent preuve d'interventionnisme était mal-fondées car la teneur de la directive proposée était légère. Clarifiée de manière appropriée, elle permettrait aux fournisseurs et aux distributeurs d'augmenter leurs bénéfices en faisant des économies d'énergie. Les services publics auraient toutefois besoin d'une incitation directe, comme la directive proposée, pour adopter les techniques de PIR.

Le Parlement doit approuver son rapport sur la proposition à sa séance plénière de juillet 1996.


Source: Parlement européen
DE EN

Informations connexes