Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Avis du Comité des régions sur l'adaptation des programmes-cadres de recherche

Le Comité des régions de l'Union européenne, réuni à Bruxelles les 12 et 13 juin 1996, a adopté son avis sur les propositions de la Commission relatives à l'adaptation du quatrième programme-cadre de RDT et du programme-cadre de l'Euratom.

Les propositions de la Commission ma...
Le Comité des régions de l'Union européenne, réuni à Bruxelles les 12 et 13 juin 1996, a adopté son avis sur les propositions de la Commission relatives à l'adaptation du quatrième programme-cadre de RDT et du programme-cadre de l'Euratom.

Les propositions de la Commission majoreraient de quelque 700 millions d'ECU les budgets combinés des programmes pour leurs deux années restantes. De plus, elles concentreraient le supplément financier sur des domaines prioritaires correspondant aux Task Forces "recherche-industrie" créées par la Commission en 1995.

Le Comité des régions se félicite du supplément financier proposé et insiste sur l'importance des efforts de l'UE pour promouvoir la RDT. Il suggère toutefois que l'augmentation devrait être encore plus élevée, étant donné que le chiffre de 700 millions d'ECU a été fixé avant l'adhésion de l'Autriche, de la Finlande et de la Suède. Le Comité des régions souligne également que les dépenses de recherche de l'UE sont toujours loin d'atteindre l'objectif prévu, à savoir 6 % du budget global.

S'agissant des priorités, le Comité des régions est d'accord avec la proposition de la Commission de cibler le supplément financier au lieu de l'allouer au prorata entre les programmes spécifiques, mais n'est pas convaincu que la Commission a fourni une ventilation claire de la répartition du supplément financier entre les programmes au sein des domaines prioritaires. Il accorde une plus grande priorité au domaine "vaccins et maladies virales" et rappelle à la Commission que, pour ce qui concerne la Task Force "multimédia éducatif", l'éducation est du ressort des Etats membres et des régions.

Le Comité des régions reconnaît que le supplément financier pourrait être ramené à un niveau plus bas que le chiffre de 700 millions d'ECU et, dans ce cas, conseille vivement de le concentrer sur un petit nombre de domaines prioritaires afin que l'approche des Task forces puisse être testée à fond.


Source: Comité des régions
DE EN

Informations connexes