Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Document de position du Royaume-Uni sur le Cinquième programme-cadre

Le gouvernement du Royaume-Uni a publié son premier document de position sur le Cinquième programme-cadre communautaire de RDT, qui doit couvrir la période allant de 1999 à 2003.

Le document de position est une réponse à la requête du commissaire Edith Cresson en vue de recue...
Le gouvernement du Royaume-Uni a publié son premier document de position sur le Cinquième programme-cadre communautaire de RDT, qui doit couvrir la période allant de 1999 à 2003.

Le document de position est une réponse à la requête du commissaire Edith Cresson en vue de recueillir les premières réflexions des Etats membres sur les thèmes prioritaires pour le Cinquième programme-cadre. La Commission doit elle-même présenter son premier document de position durant l'été 1996.

Le document britannique déclare que le Cinquième programme-cadre devrait êtreciblé de manière plus précise sur la recherche appuyant les objectifs globaux d'une compétitivité accrue et du soutien des politiques communautaires, y compris celles qui ont des incidences sur la qualité de vie, tout en étant à une échelle abordable.

Le gouvernement du Royaume-Uni suggère d'articuler le programme-cadre autour d'un certain nombre d'objectifs thématiques dont il donne quelque 13 exemples. Une fois que les objectifs auront été définis, un groupe consultatif pourrait être mis en place pour chacun d'eux, afin d'identifier les besoins en RDT de chaque objectif. Ces besoins seraient alors incorporés dans des programmes spécifiques.

Le document suggère de baser les programmes spécifiques sur des technologies clés et en propose six:

- technologies de l'information et des communications
- sciences du vivant et technologies médicales
- technologies énergétiques
- technologies de l'ingénierie, de la chimie et des matériaux
- sciences et technologies environnementales et marines
- sciences sociales et économiques.

Ces programmes seraient complétés par un petit nombre de programmes liés aux politiques, dans les domaines des transports et de l'agriculture par exemple. D'une manière générale, le Royaume-Uni souhaite toutefois assister à une réduction du nombre de programmes spécifiques par rapport au Quatrième programme- cadre, soutenant qu'un plus petit nombre de programmes se traduira par une réduction des doubles emplois et des problèmes de coordination.

Le Royaume-Uni estime quele budget du Cinquième programme-cadre ne devrait pas être supérieur à celui du Quatrième, suggérant qu'une coordination plus étroite entre les programmes nationaux pourrait être plus efficace qu'un financement supplémentaire au niveau européen. En ce qui concerne la répartition du montant global, le Royaume-Uni souhaite toutefois qu'une proportion plus élevée soit accordée à l'exploitation et à la diffusion des résultats et qu'au moins la même proportion soit allouée à la formation des chercheurs et à la coopération internationale. Le document recommande également une réduction du soutien financier accordé à la recherche dans le domaine de la sûreté nucléaire.


Source: Office britannique de la science et de la technologie
DE EN

Informations connexes