Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Document de position de la Fondation européenne de la science sur le Cinquième programme-cadre

La Fondation européenne de la science (ESF) a publié son document de position sur les axes du Cinquième programme-cadre de RDT de la Communauté européenne qui doit devenir opérationnel en janvier 1999. L'ESF représente 59 grands organismes de recherche dans 21 pays d'Europe.

...
La Fondation européenne de la science (ESF) a publié son document de position sur les axes du Cinquième programme-cadre de RDT de la Communauté européenne qui doit devenir opérationnel en janvier 1999. L'ESF représente 59 grands organismes de recherche dans 21 pays d'Europe.

L'ESF a défini quatre grands thèmes autour desquels devrait s'articuler, à son avis, l'effort de recherche européen ainsi que les domaines prioritaires pour les activités de recherche relevant de ces thèmes:

- Technologies de l'information et des communications - la révolution perpétuelle: utiliser l'information, la société numérique

- Technologies industrielles pour systèmes et produits complexes: interface homme-machine, micro-systèmes, ingénierie sanitaire, systèmes énergétiques, systèmes de transformation propres et flux de matériaux, technologies énergétiques, technologies des matériaux

- Mécanismes moléculaires dans la vie et la santé: au-delà des génomes, biologie structurale, biologie intégrée

- Pérennité de l'environnement: utilisation durable des ressources naturelles, gestion des ressources environnementales
Environnement et santé

- Changement et stabilité dans la société européenne: les moteurs de l'économie européenne, construction des institutions européennes, la culture, force d'intégration, une société mobile, ménages et styles de vie.

Le document de l'ESF examine les moyens de développer la capacité de recherche européenne. La mise en commun des compétences et le développement des forces existantes, notamment par la formation et la mobilité des chercheurs, sera la clé. Il est en particulier nécessaire d'améliorer les liens entre l'industrie et la communauté scientifique. L'ESF préconise également le développement d'une politique européenne dans le domaine des infrastructures de recherche et insiste sur l'importance de l'intégration des scientifiques des pays d'Europe centrale et orientale.

Le document prône une gestion déconcentrée des programmes afin que la recherche au sein de la CE soit dictée par la science plutôt que par la politique. Il est également nécessaire d'accorder une place à la recherche à long terme pour soutenir le développement des connaissances. Le document plaide également en faveur d'une flexibilité accrue au sein des programmes spécifiques et du renforcement de l'interface entre ces programmes.

S'agissant des procédures d'évaluation, l'ESF suggère la possibilité d'une présélection et est favorable à un ciblage accru afin d'abaisser le taux de rejet dans le cadre des appels de propositions.Le processus d'évaluation par des experts pourrait être amélioré, notamment en modérant la volume de la demande, mais sa transparence doit être maintenue.


Source: Fondation européenne de la science
DE EN

Informations connexes