Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Mémorandum de l'EURADA pour le Cinquième programme-cadre

Dans le cadre des travaux préparatoires concernant le Cinquième programme-cadre de RDT, l'Association européenne des organismes de développement (EURADA) a publié un mémorandum pour le futur programme qui doit devenir opérationnel en janvier 1999.

L'EURADA est une fédération ...
Dans le cadre des travaux préparatoires concernant le Cinquième programme-cadre de RDT, l'Association européenne des organismes de développement (EURADA) a publié un mémorandum pour le futur programme qui doit devenir opérationnel en janvier 1999.

L'EURADA est une fédération d'organismes de développement qui est financée par ses ressources propres et qui compte quelque 140 membres établis dans les 15 Etats membres de l'UE et les membres associés de l'UE tels que la Pologne, la Hongrie, la République tchèque, etc.

Dans son mémorandum, l'EURADA souligne que le futur programme-cadre doit reconnaître l'importance que revêt la diversité industrielle régionale pour la promotion de la compétitivité de l'Europe au niveau international. La politique de RDT devrait renforcer les "grappes" d'activités industrielles régionales afin que les entreprises puissent faire face à la concurrence sur les marchés mondiaux. Par ailleurs, les programmes de RDT de l'UE devraient examiner avec soin le rôle que la société de l'information peut jouer pour ce qui est de faire en sorte que toutes les régions participent et contribuent pleinement au développement de l'économie européenne.

L'EURADA insiste sur le rôle joué par les PME dans la stimulation des progrès technologiques et la diffusion de l'innovation dans l'ensemble de l'économie européenne. Les programmes de RDT devraient reconnaître ce rôle et encourager la participation accrue des PME en tenant compte des problèmes pratiques spécifiques auxquels elles sont confrontées, comme le soutien technique souvent limité dont elles disposent. Dans ce contexte, l'EURADA se félicite de l'initiative CRAFT qui permet aux PME de soumettre des propositions durant toute l'année. La procédure en deux étapes présente également un avantage pour les PME, en particulier pour celles qui n'ont jamais participé auparavant à un projet de R&D de l'UE. L'EURADA se félicite également de l'initiative "Action en faveur des nouveaux utilisateurs" du programme dans le domaine des technologies de l'information ( ESPRIT), laquelle encourage la réalisation de projets simples, avec un ou deux partenaires seulement.

En outre, l'EURADA estime que la Commission devrait encourager la mise en place de centres régionaux "one-stop-shop", ayant pour vocation de servir de point d'entrée unique, et de services d'assistance par téléphone afin d'aider les PME à participer aux projets de RDT et à avoir accès aux résultats des programmes de RDT.

L'EURADA estime que les programmes de RDT de l'UE devraient maintenir un équilibre judicieux entre la nécessité de stimuler la recherche fondamentale à l'échelle européenne et la nécessité de promouvoir l'application innovatrice des technologies aux nouveaux produits et procédés.

Les liens entre les fonds structurels et la politique communautaire de RDT devraient être renforcés, estime l'EURADA. Les régions devraient être encouragées dans une mesure toujours plus grande à mettre en place des mesures pour soutenir les actions de RDT et de transfert de technologie. Avec le soutien des fonds structurels, il conviendrait en particulier d'encourager les régions à:

- inciter les PME à utiliser les centres scientifiques et de recherche et/ou les établissements d'enseignement supérieur comme ressources permanentes pour leurs besoins de recherche
- aider à la mise en place de fonds régionaux de capital-risque pour financer les projets de RDT
- tenir compte des conclusions des travaux effectués dans le cadre des projets pilotes RTT/RIS.

L'EURADA souhaite également que la Commission soutienne des mesures ou des programmes ciblés visant à remédier aux insuffisances qui caractérisent la capacité de RDT dans certaines régions défavorisées.

Enfin, le nouveau programme-cadre devrait prendre en compte la question des "technologies urbaines".

L'EURADA vient de transmettre ses recommandations à Mme Edith Cresson, commissaire responsable de la politique de recherche. La Commission européenne doit publier sa proposition formelle pour le Cinquième programme-cadre de RDT au printemps 1997.


Source: EURADA
DE EN

Informations connexes

Programmes