Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Fertilité du sol et cultures énergétiques

La Commission européenne, DG XII, a publié un rapport sur le projet "Fertilité du sol et cultures énergétiques", financé par AIR, le programme communautaire spécifique de RDT dans le domaine de l'agriculture et de l'agro-industrie relevant du Troisième programme-cadre de RDT.
...
La Commission européenne, DG XII, a publié un rapport sur le projet "Fertilité du sol et cultures énergétiques", financé par AIR, le programme communautaire spécifique de RDT dans le domaine de l'agriculture et de l'agro-industrie relevant du Troisième programme-cadre de RDT.

L'objectif du projet était d'étudier la faisabilité de la production de biomasse par des cultures énergétiques en réduisant l'utilisation des engrais chimiques synthétiques pour les remplacer par des engrais organiques. La raison en est que le coût de l'utilisation des engrais chimiques en terme d'impact sur l'environnement, bien qu'acceptable pour la production de nourriture, ne l'est pas pour celle d'énergie. Le projet a fait usage de produits nutritifs dérivés de déchets organiques pour la production de cultures énergétiques, ce qui limite les dégâts sur l'environnement et contribue à l'élimination de vastes quantités de déchets organiques dans l'UE.

Le projet a étudié deux processus de conversion de déchets organiques en engrais, par compost et par digestion anaérobique. Leurs caractéristiques différentes leur permettent de traiter différents types de déchets. Le projet a établi que la valeur nutritive des déchets traités était un facteur important de sa viabilité économique, avec des produits qui pourraient être utilisés pour la culture de biomasse de basse valeur nutritive. Dans ce cas, la quantité d'engrais nécessaire pour produire de suffisantes quantités d'énergie à base de biomasse impliquerait des coûts de transport importants, les rendant probablement viables qu'à l'échelon local.

Les questions politiques et l'impact sur l'environnement de l'addition de grandes quantités d'engrais à la terre pour la production d'énergie revêtent plus d'importance que pour la production de nourriture. Le rapport indique que le facteur décisif de l'utilisation de produits à base de déchets végétaux pour les cultures énergétiques est le système fiscal établi par les gouvernements quant à la consommation d'énergie, puisque selon les tendances actuelles du marché, l'énergie produite par biomasse n'est pas compétitive par rapport à l'énergie fossile et les engrais organiques ne sont pas compétitifs par rapport aux engrais chimiques.


Source: Commission européenne, DG XIII
DE EN

Informations connexes