Service Communautaire d'Information sur la Recherche et le Développement - CORDIS

Education, formation et recherche - Eliminer les obstacles à la mobilité transnationale

La Commission européenne, sur l'initiative du commissaire Edith Cresson, en accord avec les commissaires Mario Monti et Padraig Flynn, a adopté un Livre vert qui vise à éliminer les obstacles à la mobilité rencontrés par ceux qui souhaitent étudier, se former ou faire de la re...
La Commission européenne, sur l'initiative du commissaire Edith Cresson, en accord avec les commissaires Mario Monti et Padraig Flynn, a adopté un Livre vert qui vise à éliminer les obstacles à la mobilité rencontrés par ceux qui souhaitent étudier, se former ou faire de la recherche dans un autre Etat membre.
Le Livre vert reconnaît les bénéfices incontestés d'une formation, d'une recherche ou d'un enseignement dispensé dans un autre Etat membre. Il demeure, néanmoins, un grand nombre d'écueils qui découragent la mobilité transnationale des étudiants, enseignants, chercheurs, volontaires et travailleurs en formation. Le Livre vert les passe en revue et propose neuf lignes d'action:

- donner un encadrement juridique à la situation de "stagiaire" et de volontaire dans l'Union européenne, permettant ainsi de régler les régler les problèmes de sécurité sociale et de fiscalité
- appliquer un traitement uniforme aux chercheurs boursiers dans tous les Etats membres
- assurer une protection sociale à toute personne désirant se déplacer dans l'Union dans le cadre d'une formation, celle-là étant déjà accordée aux personnes se déplaçant dans la Communauté pour y trouver un emploi
- créer un espace européen des qualifications par une reconnaissance mutuelle des études, formations et stages effectués dans un autre pays
- supprimer la "territorialité" des bourses, permettant ainsi aux plus défavorisés de pouvoir bénéficier d'une formation dans un autre Etat membre
- traiter sur un plan d'égalité les citoyens de l'UE et les ressortissants de pays tiers résidant légalement dans les Etats membres
- réduire les difficultés socio-économiques en octroyant des aides aux plus démunis afin qu'ils puissent bénéficier de périodes de formation dans d'autres pays
- encourager l'apprentissage des langues, même celles de moindre diffusion
- améliorer l'information sur les possibilités existantes et sensibiliser les citoyens aux avantages de la mobilité dans leur formation.

Le Livre vert fera l'objet d'une vaste consultation dans les mois prochains avec les acteurs concernés.


Source: Commission européenne, Service du Porte-parole
DE EN

Informations connexes